Un laboratoire américain, Applied Energy Hub, a eu l’idée de mener des tests sur le Galaxy Note 7, une façon de faire un peu de publicité sur leurs compétences. L’étude s’avère intéressante, car elle explique l’intensité des explosions de batteries du Galaxy Note 7.

exploding2

L’entreprise revient sur ce qui peut causer un incident sur une batterie de smartphone. Les constructeurs utilisent des batteries au lithium-ion dans nos smartphones, elles permettent de stocker des quantités relativement importantes d’énergie, entre 1500 à 4000 mAh.

 

Les avantages du Lithium-ion

Les batteries au lithium-ion se chargent plus rapidement, durent plus longtemps et ont une densité supérieure, ce qui se traduit par des batteries plus fines à l’autonomie plus grande. C’est pourquoi les constructeurs utilisent massivement cette technologie.

 

De quoi est faite une batterie ?

À l’intérieur se trouvent des cellules, le reste c’est de la chimie : les composants internes sont trempés avec un électrolyte inflammable. Chaque batterie est constituée de couches d’électrodes positives et négatives, ces matériaux sont chargés de stocker une charge électrique (et de l’énergie).

Les électrodes sont séparées par une couche de polymère non conducteur, appelée séparateur. Son rôle est de les empêcher d’entrer en contact les unes aux autres – un phénomène connu sous le nom de court-circuit interne. D’ailleurs, c’est dans ce cas où la batterie va libérer une grande partie de son énergie stockée sous forme de chaleur, ce qui conduit à un incendie ou une explosion.

 

Pourquoi les explosions sont-elles si impressionnantes ?

Pour comprendre ce qui peut causer les explosions si impressionnantes sur le Galaxy Note 7, le laboratoire américain a mené une expérience intéressante entre une ancienne batterie amovible de 2 100 mAh, et celle que l’on retrouve sur le Galaxy Note 7, une batterie inamovible de 3 500 mAh.

Ce que l’on remarque, c’est que l’explosion de la seconde batterie est plus importante et plus rapide. Cela s’explique assez simplement : la batterie du Galaxy Note 7 possède une capacité plus importante (+67 %) par rapport à l’ancien modèle, cela signifie qu’elle libère plus d’énergie pour alimenter le feu. Enfin, le laboratoire a noté que l’ancienne batterie avait une coque plus épaisse et solide, ce qui permet de mieux contenir l’explosion.

exploding3

D’ailleurs, le Galaxy Note 7 est 0,3 millimètres plus fin que le Galaxy Note 5, alors que sa capacité de batterie est 20 % supérieure.

 

Les smartphones fins, le mal de 2016

La conclusion de ce test est intéressante : avec le développement des smartphones toujours plus minces et légers, ainsi que l’augmentation des exigences en matière de capacité de batterie, les conséquences deviennent plus graves, même si les batteries sont basées sur la même technologie lithium-ion. Enfin, l’étude ne traite pas de la charge rapide, qui peut également expliquer certaines explosions.

L’étude est disponible à cette adresse, pour ceux qui sont intéressés.