Samsung vient de confirmer que l’ensemble des Galaxy Note 7 produits depuis ces derniers mois ne sera pas réparé. Ils finiront leur vie à la poubelle, ou tout du moins sous une nouvelle forme.

samsung-galaxy-note-7-demonte

Les 2,5 millions de Galaxy Note 7 qui ont été rappelés par Samsung n’existeront plus d’ici peu. Plus exactement, le géant coréen a annoncé avoir « mis en place un processus pour jeter de manière sûre les téléphones, conformément aux réglementations de tous les pays« . Il n’est donc pas question d’une réparation des smartphones pour en proposer une version reconditionnée.

 

Les composants seront-ils recyclés ?

Samsung n’a toutefois pas précisé si les smartphones allaient être recyclés d’une manière ou d’une autre. On peut en effet penser que le géant coréen serait tenté de désosser les smartphones pour récupérer certains éléments encore fonctionnels, à l’image de la mémoire vive, du processeur ou de l’appareil photo. Encore faut-il que les composants puissent être recyclés facilement, sans les endommager. Quoiqu’il arrive, les batteries ne devraient pas être recyclées.

 

La difficile question du recyclage

Ces 2,5 millions de Galaxy Note 7 sont finalement une goutte d’eau dans l’océan des smartphones en fin de vie. Les politiques et les constructeurs ont du mal à trouver des solutions pour tous les terminaux qui prennent la poussière au bout de quelques années de bons et loyaux services. Le Japon a déjà pensé à recycler les composants électroniques en médailles pour les JO de Tokyo en 2020.

À lire sur FrAndroid : Samsung Galaxy Note 7 : de son annonce à sa mort, chronologie d’une catastrophe industrielle

La plupart du temps, les téléphones encore fonctionnels disposent soit d’une seconde vie, en partant vers des pays en voie de développement par exemple, ou finissent au fond des tiroirs de particuliers. Les constructeurs ne font pas assez d’effort en faveur du recyclage, à cause des coûts élevés de ce type d’opération.

 

Galaxy Note 7 : le cauchemar de Samsung

Rappelons brièvement que le Galaxy Note 7 coûte cher, très cher à Samsung. Le scandale des Galaxy Note 7 explosifs pourrait en effet coûter plus de 17 milliards de dollars à l’entreprise coréenne. Un montant qui pourrait être plus élevé encore en fonction du type de recyclage effectué par la marque.