La première étape vers l’annonce et la sortie des flagships de 2017 est lancée. Samsung vient de démarrer la fabrication en masse de SoC en 10 nm, qui devraient équiper les meilleurs smartphones l’an prochain à l’image des Snapdragon 830 et Exynos 8895..

samsung_10nm_finfet_first_wafer

Dans un communiqué de presse publié sur son site dans la nuit, Samsung vient d’annoncer le début de la production de masse des SoC (processeurs) utilisant le procédé de gravure 10 nm FinFET. C’est une annonce importante, car beaucoup de smartphones en 2017 utiliseront des processeurs sortis des usines du géant coréen.

On sait que la fabrication de semi-conducteur est très importante pour Samsung, c’est d’ailleurs l’un des secteurs qui sauvent les résultats financiers du fabricant après l’échec du Galaxy Note 7.

 

Moins de consommation, plus de performances

Ce procédé de fabrication devrait être utilisé pour fabriquer le Snapdragon 830 de Qualcomm, mais également le nouvel Exynos 8895. Dans le communiqué, Samsung précise que le nouveau procédé permet une amélioration de 30% de l’efficacité de la surface, qui peut se traduire par 40% de consommation en moins ou 27% de performance en plus.

 

Le Galaxy S8 utilisera un SoC en 10 nm

La dernière phrase du communiqué de presse est peut-être la plus intéressante pour les consommateurs. Le géant coréen y précise que des nouveaux téléphones utiliseront ce nouveau procédé dès le début de l’année 2017. Cela devrait bien sûr concerner les nouveaux flagships en premier, la production pour les autres gammes devrait ensuite s’améliorer au fil de l’année.

On comprend que Samsung fait référence au Galaxy S8 dont on attend la présentation pour le début de l’année 2017 et qui devrait justement utiliser un SoC Exynos 8895 gravé en 10 nm. Bien sûr le fabricant doit aussi penser aux flagships concurrents qui utiliseront sans doute le Snapdragon 830 de Qualcomm, qui sortira aussi des usines de Samsung.

 

Une révision en 2017 pour améliorer les performances

Samsung annonce que cette première série de SoC utilisant le procédé 10LPE devrait laisser sa place, dans le courant de l’année 2017, à une nouvelle série utilisant le procédé 10LPP.

Ce changement ne serait qu’une révision mineure qui amènerait une amélioration des performances pour les smartphones de la fin de l’année 2017. On parle ici des processeurs qui équiperaient le Galaxy Note 8, si cette gamme existe toujours dans un an, ou le Google Pixel 2 par exemple.