Samsung Australie vient de prendre la décision de bloquer l’accès des Galaxy Note 7 aux réseaux cellulaires des opérateurs locaux. De quoi pousser les possesseurs d’un Galaxy Note 7 explosif à le retourner chez Samsung pour éviter tout incident supplémentaire.

Samsung Galaxy Note 7 4

À partir du 15 décembre prochain, il sera impossible de connecter un Galaxy Note 7 de Samsung à un réseau mobile australien. Le géant coréen a pris cette décision pour accélérer la récupération des Galaxy Note 7, les fameux smartphones explosifs qui ont déjà causé des dégâts humains et matériels à travers le monde depuis sa commercialisation en septembre dernier. Samsung Australie précise « qu’un petit nombre de clients australiens détient encore un Galaxy Note 7 ».

En Australie, Samsung a aussi prévu un programme commercial permettant de recevoir un Galaxy S7 ou Galaxy S7 edge, de se faire rembourser la différence de prix et de recevoir un bon d’achat de 250 dollars.

 

Une décision similaire en Nouvelle-Zélande

Cette décision n’est pas unique, puisqu’en Nouvelle-Zélande, le géant coréen avait également interdit aux Galaxy Note 7 de se connecter aux réseaux des opérateurs locaux. Encore une fois, le but était similaire : récupérer aussi vite que possible l’ensemble des Galaxy Note 7 explosifs encore en circulation.

 

En France, pas encore de désactivation

En France, les rumeurs de désactivation à distance des terminaux se propagent depuis quelques semaines. Pour le moment, cette décision n’a pas été confirmée par Samsung France et ne semble pas avoir été mise en œuvre dans la pratique. Un de nos lecteurs, Olivier, nous a fait parvenir une copie d’une lettre reçue par Samsung France.

Olivier dispose d’un Galaxy Note 7 « safe » (envoyé par Samsung suite à l’échange de son premier Galaxy Note 7), mais ne veut pas le renvoyer à Samsung tant qu’il n’a pas reçu un Galaxy S7 de remplacement. Samsung précise donc à l’homme qu’il « reconnaît expressément que tout incident lié à l’utilisation du Galaxy Note 7 est de [son] entière responsabilité ». La lettre ne parle pas, en revanche, d’une quelconque désactivation.

À lire sur FrAndroid : Samsung Galaxy Note 7 : de son annonce à sa mort, chronologie d’une catastrophe industrielle