La plupart des indiscrétions autour du Samsung Galaxy S8 laissaient entendre que le lecteur d’empreintes de celui-ci serait optique et, par conséquent, placé à l’avant. Mais de nouvelles sources viennent contredire cette information en indiquant qu’il se situerait plutôt au dos. Dans un cas comme dans l’autre, il s’agirait d’une première pour son fabricant sud-coréen.

a-concept-to-admire-samsung-galaxy-s8-edge

On le dit et on le répète, le Samsung Galaxy S8 est le smartphone le plus attendu du début d’année 2017. Alors que sa présentation devrait avoir lieu fin février ou début mars à l’occasion du MWC, les rumeurs autour du terminal se multiplient sur le web. Chaque jour voit son lot de nouvelles suppositions apparaître.

La dernière concerne son lecteur d’empreintes. Jusqu’ici, la majorité des sources indiquaient qu’il serait optique. C’est-à-dire qu’il pourrait détecter les empreintes digitales à travers l’écran du smartphone, permettant ainsi l’abolition de boutons physiques en façade. Le Galaxy S8 aurait ainsi été le premier smartphone de la marque à utiliser cette technologie. Or, une nouvelle information contradictoire vient d’émerger sur Internet via le site sud-coréen Naver.

D’après ses sources, le capteur d’empreintes se situerait en fait sur le dos du téléphone comme cela se fait déjà sur un bon nombre de modèles. Néanmoins, il s’agirait d’une intégration inédite chez Samsung.

En complément d’un scanner d’iris

On est ainsi quasiment sûr qu’il n’y aura aucun bouton physique à l’avant du Galaxy S8. Mais le lecteur d’empreintes de ce dernier reste un mystère bien entretenu. Mais qu’il soit optique ou placé à l’arrière, son importance dans l’expérience utilisateur pourrait être amoindrie puisque l’on s’attend à ce que le futur flagship du géant sud-coréen embarque un scanner d’iris, semblable à celui du feu Galaxy Note 7.

Les propriétaires de Galaxy S8 devraient ainsi pouvoir déverrouiller leur appareil même en portant des gants. Un atout non négligeable. On espère que l’on aura davantage de précisions fiables dans les prochaines semaines.