Samsung travaillerait sur une nouvelle fonction pour le Galaxy S8 qui lui permettrait de faire office d’ordinateur de bureau lorsqu’il est relié à un écran externe, un clavier et une souris.

Ceci est un mockup

Ceci est un mockup

Il y a quelques jours, nous apprenions par la fuite d’une présentation que Samsung développait la possibilité d’utiliser les futurs smartphones de la marque comme des ordinateurs de bureau, une fois reliés à un écran, un clavier et une souris.

Le site Androbit a pu mettre la main sur une image de l’interface du mode PC sur lequel Samsung travaille et qui s’intitulerait Samsung Desktop Experience. Difficile en revanche de savoir s’il s’agit d’un mockup ou de la capture d’écran d’une interface fonctionnelle.

samsung-galaxy-s8-desktop-experience-2

On peut noter un certain nombre de détails sur cette image. D’abord, Samsung devrait proposer une barre de taches similaire à ce que l’on connait sous Windows avec en bas à droite les notifications, l’heure et la batterie du téléphone, et en bas à gauche un raccourci vers le menu Démarrer et des raccourcis rapides vers certaines applications. Il semble qu’il sera également possible de disposer des raccourcis sur le bureau.

Le menu Démarrer ouvert affiche surtout des applications de Samsung comme S Music ou Gear Manager, mais on voit que l’application Instagram est ouverte sur la droite, ce qui laisse à penser Samsung ouvrira la fonctionnalité aux développeurs tiers. Le fabricant aurait tout intérêt à laisser sa fonction ouverte pour qu’elle puisse être réellement utile, d’autant que les développeurs peuvent concevoir des applications fenêtrés depuis Android 7.0 Nougat.

 

Samsung peut-il réaliser le rêve de Microsoft, Ubuntu et Motorola ?

L’idée de faire du smartphone un ordinateur de poche tout-en-un n’est pas nouvelle. Motorola s’y est essayé avec son Atrix, Microsoft et Canonical ont longtemps poursuivi ce rêve avec Windows 10 Mobile et le projet Convergence pour Ubuntu, et même Asus a en quelque sorte tenté le coup avec le PadPhone.

Alors pourquoi Samsung réussirait-il là où tous les autres ont échoué ? D’abord, si la fonction voit bien le jour, le fabricant coréen s’appuiera sur un écosystème déjà établi et populaire, celui d’Android, ce que ni Microsoft ni Canonical ne peuvent faire avec Windows pour le moment. Contrairement à Asus ou Motorola, Samsung est de plus le fabricant de smartphones Android le plus populaire, et en se lançant en 2017, le fabricant s’assure que ses smartphones haut de gamme auront la puissance nécessaire pour proposer une expérience fluide.

Le Qualcomm Snapdragon 835, ou le Samsung Exynos 8895 d’une puissance équivalente, qui sera intégré dans le Galaxy S8 a déjà été certifié par Microsoft comme étant suffisamment puissant pour faire tourner le vrai Windows 10 complet.