Samsung a enfin publié les résultats de son enquête concernant les explosions de ses Galaxy Note 7, retirés du marché. L’entreprise confirme que les batteries des smartphones étaient en cause et explique les défauts de fabrication à l’origine du fiasco. Le groupe promet d’apprendre de ses erreurs et de renforcer la sécurité de ses produits.

Il y a quelques mois, Samsung vivait sans doute le pire fiasco de sa longue histoire en tant qu’entreprise. Son flagship, le Galaxy Note 7, devait être retiré du marché en raison de trop nombreux cas d’explosions, partout à travers le monde.

Depuis, la firme menait une enquête en interne pour connaître les causes de ce désastre industriel qui a ruiné son troisième trimestre 2016. L’investigation est arrivée à son terme et Samsung vient d’annoncer qu’un défaut de la batterie des Galaxy Note 7 avait provoqué les explosions. Le géant sud-coréen confirme ainsi les soupçons.

À chaque batterie son problème

Dans le détail, Samsung a expliqué que dans le premier accumulateur, appelé « Batterie A », le composant censé éviter le contact entre les électrodes positive et négative ne fonctionnait pas correctement. En outre, pour ne rien arranger, le sommet de l’électrode négative était mal placé dès le départ.

Sur les modèles de remplacement, équipé d’une « Batterie B » corrigée, c’est un autre problème qui est entré en jeu. L’accumulateur sur ces versions avait un problème de soudure qui provoquait un court-circuit. En outre, et cela parait totalement fou, SamMobile indique que certaines de ces batteries ne bénéficiaient pas de bande d’isolation thermique. Ainsi, la moindre chauffe devenait un danger.

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid

Apprendre de ses erreurs

Cela fait un moment que l’on se doute que Samsung connaissait déjà les raisons des explosions, mais l’entreprise peaufinait sans doute sa communication pour rassurer les utilisateurs. À travers une vidéo et une infographie, la firme promet avoir tiré des leçons de ce fiasco. « Du renforcement de chaque étape de fabrication de nos smartphones à la restructuration de notre programme de garantie de qualité, nous nous engageons à appliquer chaque leçon pour assurer l’amélioration de la qualité et la sécurité », affirme le groupe sud-coréen.

Autrement dit, Samsung promet d’être plus méticuleux que jamais sur ses contrôles de sécurité à l’avenir. On espère qu’il ne s’agit pas de paroles en l’air et que le prochain smartphone de la marque, le Galaxy S8, sera irréprochable.

96 % de smartphones retournés

Enfin, rappelons que 3 millions de Galaxy Note 7 ont été vendus et que, depuis, Samsung a réussi à en récupérer 96 %. Quelques têtus se refusent encore et toujours à rendre leurs appareils, mais l’entreprise est bien décidée à leur forcer la main.