Samsung vient de lever le voile sur un nouveau service de paiement nommé Samsung Pay Mini et qui sera lancé au premier trimestre en Corée du Sud.

Les acteurs de l’industrie continuent de développer leurs nouveaux services de paiement. Après le lancement de Samsung Pay, un service de paiement sans contact concurrent d’Apple Pay, le géant coréen lance aujourd’hui Samsung Pay Mini.

 

Un smartphone Galaxy n’est pas requis

Ce nouveau service de Samsung est, pour une fois, compatible avec tous les smartphones Android, qu’il soit vendu par le fabricant ou non. Le géant impose seulement deux critères, le smartphone doit au moins être sous Android 5.0 Lollipop ou une version plus récente, et la définition de l’écran doit être supérieure ou égale à 1280 x 720 pixels.

 

Pas de paiement sans contact

Contrairement à Samsung Pay ou Apple Pay, il ne s’agit pas ici de réaliser des paiements sans contact avec son smartphone, d’ailleurs Samsung ne demande pas de posséder un smartphone compatible NFC, mais de payer des commandes en ligne.

C’est donc un produit qui sera plutôt en concurrence de PayPal. L’utilisateur pourra régler sa commande chez des partenaires de Samsung grâce à l’application Samsung Pay Mini. Pour le moment il est question de toucher les marchés du voyage, de la mode et des produits culturels et Samsung s’est déjà associé à des enseignes coréennes comme Hyundai Department Store, WIZWID ou G Market.

Samsung Pay Mini sera lancé au premier trimestre en Corée du Sud, mais le fabricant promet d’étendre le service à d’autres territoires par la suite.

 

Google et Microsoft en embuscade

Le marché des services de paiement en ligne pourrait très rapidement être chamboulé par l’arrivée d’un nouveau standard W3C pour le HTML 5. L’API « Payment Request » permet en effet au créateur d’un site web de demander au navigateur de réaliser un paiement.

Google et Microsoft ont déjà annoncé la prise en charge de cette nouvelle API qui permettra donc à Google Chrome de prendre en charge un paiement avec Google Payment. Microsoft intégrera cette nouvelle fonction avec la prochaine mise à jour majeure de Windows 10 attendu pour le mois d’avril.

Samsung doit donc se hâter et prendre de vitesse cette nouvelle norme s’il souhaite imposer son nouveau service sur le marché mobile.