Samsung chercherait à repousser les limites de son Infinity Display en le rendant encore plus infini… Pour cela, la marque préparerait un écran incurvé sur quatre bords au lieu de deux.

Samsung a sorti récemment ses Galaxy S8 et S8 Plus, dont l’écran recouvre une grande partie de la face avant (83 %). Cela est rendu possible non seulement par la réduction des bords horizontaux (en haut et en bas de l’écran), mais aussi par l’incurvation des côtés de l’écran. Cet affichage spectaculaire — mais pas forcément très pratique — a été baptisé en toute modestie par son créateur « Infinity Display ».

Selon le média coréen ETNews, dont les propos sont repris par AndroidAuthority, les deux principaux concurrents du Pays du Matin Calme, Samsung et LG, travailleraient sur un moyen d’aller encore plus loin en repoussant plus encore les limites. Le but est de réussir à produire un écran incurvé sur les quatre côtés afin qu’il puisse recouvrir la totalité de la face avant. ETNews estime que le ratio écran/coque pourrait ainsi atteindre les 98 %, voire plus.

De nombreuses difficultés

Réussir cela n’est toutefois pas chose aisée et ETNews rapporte que les deux spécialistes de l’écran OLED rencontreraient des difficultés dans le processus de laminage. Si Samsung et LG cherchent tous deux à résoudre ce problème, il semblerait que le premier soit en avance avec un calendrier de sortie prévisionnel fixé à 2018. On peut ainsi imaginer que le Galaxy S9, le Galaxy Note 9 ou le Galaxy X2 (si le Galaxy X sort bien cette année) puissent disposer d’un tel écran.

L’autre problème de ces écrans incurvés sur les quatre côtés, c’est que les coins de l’écran deviennent alors inutilisables, le processus de laminage actuel ne permettant pas de les rendre tactiles. Peut-être que l’une ou l’autre des deux entreprises citées pourraient cependant trouver une solution à ce problème.

L’ergonomie sacrifiée sur l’autel du design ?

On peut cependant légitimement se demander si un tel smartphone serait appréciable. S’il ne fait aucun doute qu’il serait esthétiquement très impressionnant, son ergonomie devrait toutefois en souffrir. Il faut avouer qu’à la rédaction de FrAndroid, nous ne sommes déjà pas particulièrement adeptes des bords incurvés de la gamme Edge de Samsung (et des Galaxy S8 par extension), ceux-ci entraînant certaines contraintes de prise en main.

Par ailleurs, la face avant doit comporter certains éléments, comme le capteur de luminosité ambiante, le capteur de proximité, le haut-parleur de conversation ou encore la caméra frontale pour les amoureux d’égoportraits. En réduisant les bordures à l’extrême, Samsung pourrait alors se retrouver dans la même situation que Xiaomi avec son Mi MIX et devoir inventer de nouvelles contraintes d’utilisation (comme retourner son téléphone pour prendre un selfie).

À lire sur FrAndroid : Test du Samsung Galaxy S8 : le renouveau coréen n’a-t-il que du bon ?