Nous avons eu l’occasion de prendre en main le Galaxy Note 8 pendant quelques minutes. Juste assez de temps pour se faire une rapide idée de la qualité de son appareil photo.

Samsung Galaxy Note8

Samsung a annoncé le 23 août dernier son Galaxy Note 8, la nouvelle phablette qui doit faire oublier les malheurs de son prédécesseur. Nous avons eu l’occasion de prendre le téléphone en main quelques minutes et après nous être concentrés sur son stylet, nous nous penchons aujourd’hui sur son deuxième point différenciant majeur : son appareil photo.

Le premier double capteur de Samsung

Alors que les Galaxy S6 et S7 étaient des références en matière de photo lors de leur sortie, le Samsung Galaxy S8 était légèrement décevant sur ce point puisqu’il n’apportait aucune évolution matérielle par rapport à son prédécesseur. Bien que très loin d’être mauvais, ce module photo se retrouve alors dépassé par les nouveaux venus comme le Huawei P10 Plus, le LG G6 et le HTC U11.

Le Galaxy Note 8 de son côté inaugure pour la première fois chez Samsung un double module photo. Il s’agit là de deux capteurs de 12 Mégapixels, l’un de 1/2,55 pouce pour des photosites de 1,4 µm et l’autre de 1/3,6 pouce pour des photosites de 1 µm. Ils sont respectivement couplés à un objectif 26 mm ouvrant à f/1,7 et un objectif 52 mm ouvrant à f/2,4, tous deux stabilisés optiquement, ce qui est là aussi une première.

 

La qualité au rendez-vous

Lors de l’Unpacked 2017 à New York, nous avons eu l’occasion de prendre quelques rapides photos, en plein jour, pour tester cet appareil photo et le comparer au Huawei P10 Plus.

Samsung Galaxy Note 8 à gauche, Huawei P10 Plus à droite

En grand-angle, la qualité des contrastes et la gestion de la luminosité du Samsung Galaxy Note 8 sont impressionnantes. Les couleurs sont également éclatantes, mais bavent légèrement par rapport au P10 Plus si l’on observe le cliché en détail. Rien de bien grave néanmoins et le rendu général est excellent.

Samsung Galaxy Note 8 à gauche, Huawei P10 Plus à droite

On retrouve ce contraste très prononcé et ces couleurs clinquantes même dans des conditions un peu plus délicates comme ici à moitié en contre-jour. Si la fleur est un peu sombre, elle ne l’est pas plus qu’avec le P10+, mais le ciel en arrière-plan est plus contrasté. Une différence certainement due au point de réglage légèrement différent puisque la tige est pour sa part plus éclairée sur la photo prise avec le P10.

On note par ailleurs que le bokeh naturel du Galaxy Note 8 est légèrement plus fluide que celui du P10+, ce dernier laissant apparaître un peu plus de détails.

Samsung Galaxy Note 8 à gauche, Huawei P10 Plus à droite

En macro, la différence entre les deux appareils n’est pas flagrante, mais les deux clichés sont de bonne facture avec un beau flou artistique et ce qu’il faut de détail sur la zone principale. On remarque cependant que les couleurs sont légèrement plus naturelles avec le smartphone de Huawei.

Cette différence est en revanche nettement marquée sur la dernière photo. D’un côté on a une photo plus fidèle avec le Huawei P10 Plus, de l’autre une photo éclatante aux couleurs prononcées, bien moins fidèle, mais au rendu particulièrement agréable à l’œil.

Autrement dit, l’appareil photo du Samsung Galaxy Note 8 est très prometteur de jour, même s’il manque un peu de justesse dans les couleurs pour s’adapter davantage aux usages du mobile.

On attend de voir maintenant ce que donne le téléphone dans des endroits moins éclairés. Malheureusement, si le rendu semblait moins bon lors de nos tests lors de la conférence elle-même, il nous a été impossible de récupérer les photos par la suite et la différence de réglage de l’écran est trop importante pour se baser sur un simple ressenti.

 

Le mode portrait

Comme certains constructeurs chinois, Samsung profite de son double capteur pour jouer avec la profondeur et proposer un mode « portrait » afin d’ajouter du flou à la photo. Le bonus offert par le géant coréen est que le Galaxy Note 8 prend deux photos en même temps, l’une rapprochée, sur laquelle il est possible d’appliquer le flou même a posteriori, et une seconde en grand-angle pour avoir plus de détails de la scène.

Samsung Galaxy Note 8 à gauche, OnePlus 5 à droite. Merci à Anh Phan du Journal du Geek d’avoir joué les modèles

Le mode portrait du Galaxy Note 8 est particulièrement agréable à regarder sur l’écran du téléphone. On y découvre un flou mettant parfaitement en avant le sujet, bien plus tranché qu’avec le OnePlus 5. En outre, même si le résultat n’est pas encore parfait, on remarque que les mèches de cheveux sont mieux gérées et que l’on ne se retrouve pas avec une trop grosse bouillie au sommet du crâne du modèle.

En y regardant de plus près en revanche, on note que la colorimétrie de la photo est à nouveau moins fidèle et que le piqué pourrait être meilleur.

Bien sûr, il ne s’agit là que d’un premier aperçu après avoir manipulé le Galaxy Note 8 quelques minutes seulement. Il faudra attendre un test plus complet pour confirmer ces bonnes impressions concernant l’appareil photo de la nouvelle phablette de Samsung. Pour cela, il faudra attendre quelques jours.