Samsung présente deux nouveaux capteurs photo pensés pour des smartphones de plus en plus fins.

Rares sont les smartphones haut de gamme à intégrer correctement l’appareil photo. Ici l’iPhone X d’Apple.

Samsung est l’un des rares fabricants dans la téléphonie mobile à concevoir ses propres capteurs, bien que la marque utilise également les capteurs Sony Exmor comme le reste du marché. La firme vient justement de dévoiler deux nouveaux capteurs photo sous sa marque ISOCELL, le Fast 2L9 et le Slim 2X7.

Le premier est un capteur 12 mégapixels similaire à celui que l’on trouve dans le Samsung Galaxy S8, mais qui dispose de photosites de 1,28 µm contre 1,4 µm pour le précédent. Cette diminution de la taille des photosites permet d’après Samsung d’imaginer des modules photo plus compacts et qui pourraient donc ne plus dépasser de l’arrière d’un smartphone. Il faudra toutefois tester si cette diminution n’est pas néfaste pour la qualité des photos. En effet, l’utilisation de photosites plus petits implique un appareil photo qui pourrait capter moins de lumière et donc avoir plus de difficultés à réaliser des clichés nets et de bonne qualité, surtout en basse luminosité.

Des photosites sous le micromètre, une bonne idée ?

Avec son second capteur, le Slim 2X7, Samsung est fier d’annoncer une première dans l’industrie : les photosites du capteur mesurent 0,9 µm, la plus petite taille enregistrée pour un capteur photo. Cette innovation permet une nouvelle fois de réduire la taille du module photo.

Le fabricant insiste cette fois sur la qualité des photos obtenues avec un tel capteur. Il explique que le Slim 2X7 est un capteur 24 mégapixels mettant en oeuvre la technologie Tetracell de la marque, qui permet de fusionner un photosite avec les photosites environnant pour capturer plus de lumière. Un algorithme se charge ensuite de produire une image de 24 mégapixels, malgré ces fusions.

Reste à attendre de voir quels produits intégreront ces nouveaux capteurs pour tester en pratique ces nouveautés.