Certains Samsung Galaxy S8 et d’autres modèles de Samsung ne reçoivent pas de SMS, et ce, quel que soit l’opérateur ou l’application de messagerie.

Le Samsung Galaxy S8 est sans aucun doute l’un des meilleurs smartphones du marché. Cependant, aussi bon soit-il, si ses fonctionnalités de base ne fonctionnent plus, toutes les belles qualités du produit passent malheureusement au second plan.

Et ces derniers temps, de nombreux utilisateurs ont signalé un problème bien gênant sur leurs terminaux : ils ne reçoivent pas certains SMS. Sur Reddit, on trouve un tas de messages indiquant que le bug se fait ressentir auprès de divers opérateurs téléphoniques et avec différentes applications SMS, que ce soit celle par défaut de Samsung, Android Messages de Google ou d’autres moins connues.

Sosh innocenté

Autrement dit, tout semble pointer vers un problème propre à Samsung, contrairement à ce que laissaient entendre nos premières accusations pointant vers Sosh après que des clients se plaignaient exactement du même problème. Après avoir enquêté sur le sujet, l’opérateur français n’a pas identifié de problème particulier en interne et précise que les soucis observés étaient peu nombreux.

On peut supposer que les quelques clients Sosh qui ne recevaient pas leurs SMS étaient des propriétaires de Galaxy S8. Notons toutefois que, selon nos sources et après quelques recherches, d’autres modèles de la marque seraient également concernés.

Dans l’attente d’une solution

Revenons-en à la discussion sur Reddit : les utilisateurs semblent encore chercher une solution viable pour remédier à ce problème de SMS, mais aucune proposition faite jusqu’ici ne semble réellement convenir pour l’instant. Nous avons contacté Samsung afin d’en savoir plus. Le constructeur a connaissance du bug, mais n’a pas encore fait de déclaration officielle — mais on peut se douter que cela ne saurait tarder et que les équipes de la marque sud-coréenne sont en train de décider actuellement de la marche à suivre. Nous mettrons à jour ce papier dès que nous en saurons plus de ce côté-là.