Nous savons que Samsung risque d’utiliser pour la première fois ses écrans intégralement flexibles en 2018. Un nouveau brevet nous dévoile l’une des manières dont il pourrait le faire : en prenant d’assaut la face arrière de son smartphone.

Les écrans flexibles existent depuis quelque temps déjà. Samsung a été l’un des premiers constructeurs à en profiter en créant la gamme « Edge », qui est vite devenue la signature de la marque sur le marché entier.

Cependant, cette petite incurvation ne signifiait pas qu’un écran intégralement flexible était prêt. Ce serait enfin le cas en 2018, où Samsung devrait présenter son fameux Galaxy X. Nous ne savons toutefois pas exactement le concept que la marque choisira pour utiliser ce type d’écran à bon escient.

Un Samsung aux allures d’un Meizu Pro 7

Un nouveau brevet publié par la USPTO nous indique l’une des voies possibles que pourrait choisir la marque. Comme on peut le voir, il ne s’agirait pas de déplier son smartphone… mais de faire passer l’écran de la face avant à la face arrière sans interruption.

Ce concept rappelle quelque peu les Meizu Pro 7 sortis cette année, qui intègrent un écran au dos du smartphone.Le téléphone de Samsung pourrait ainsi accueillir le même type de fonctionnalité, comme un miroir permettant de capturer un selfie à partir des capteurs arrière.

Une idée comme une autre

N’oublions toutefois pas qu’il s’agit ici d’un brevet, représentant donc une idée explorée par Samsung mais pas un produit final. C’est donc plutôt à considérer comme une fenêtre sur le département recherche et développement du constructeur.

Et ce concept ne capture pas vraiment notre imagination, surtout que d’autres aperçus par le même constructeur semblent bien plus attirants. On espère en tout cas bien voir en personne le premier smartphone flexible de Samsung en 2018.

À lire sur FrAndroid : Samsung Galaxy X : un brevet détaille l’interface du possible smartphone pliable