Apple a confié la fabrication des écrans de l’iPhone X à Samsung Display. Un contrat qui devrait rapporter plusieurs milliards de dollars à Samsung en 2018.

Apple a marqué la fin de l’année 2017 avec le lancement de l’iPhone X, le premier iPhone à utiliser un nouveau design depuis l’iPhone 6 sorti en 2014. Le changement principal vient de l’utilisation d’un écran OLED bord à bord fabriqué par Samsung Display.

Les autres sous-traitants visés par Apple comme LG ou Sharp ne pouvaient visiblement pas répondre aux critères de la marque à la pomme, si bien que Samsung a obtenu l’ensemble du marché. L’iPhone X n’étant certainement pas un échec commercial, Samsung devrait obtenir un joli pactole en 2018 si l’on en croit les analystes.

22 milliards de dollars de recette en 2018

D’après The Investor, relayé par nos confrères de SamMobile, Samsung devrait fournir à Apple entre 180 et 200 millions d’écrans OLED pour l’iPhone X en 2018. Avec un prix de 110 dollars par écran avec la protection en verre et la couche tactile, Samsung empocherait 19,8 à 22 milliards de dollars. Ce résultat serait en supplément des 50 millions d’écrans déjà vendu à Apple en 2017 pour la fin de l’année, qui rapporterait donc 5,5 milliards au géant.

Une avance irrattrapable ?

Pour atteindre de tels résultats, Samsung serait parvenu à pousser le rendement de production à presque 90%, alors qu’il n’était que de 60% plus tôt dans l’année. Ce rendement permettrait à Samsung de produire environ 224 millions d’écrans 6 pouces. D’après un observateur de l’industrie, atteindre un tel rendement est impressionnant compte tenu des exigences de qualité d’Apple. On se demande donc si les concurrents de Samsung Display pourront vraiment atteindre ce niveau dans les années à venir.

Quoi qu’il en soit, Samsung Display peut donc compter sur les ventes de smartphones Samsung Galaxy, mais aussi sur les ventes de l’iPhone, pour lui apporter des revenus réguliers.

À lire sur FrAndroid : Test de l’iPhone X : le prix de la (quasi) perfection ?