Samsung a obtenu un nouveau brevet concernant un appareil mobile pliable.

Ce concept de 2017 va-t-il devenir réalité ?

Le bureau américain des brevets a accordé un nouveau brevet à Samsung dont le fabricant avait déposé la demande en 2015. Il s’agit d’un brevet décrivant le design d’une tablette pliable en plusieurs parties avec un clavier physique à l’arrière de l’une des parties.

Les plus grands fabricants de l’industrie se livrent depuis plusieurs mois à une course technologique pour savoir qui sera le premier à commercialiser un appareil réellement pliable et intéressant pour l’utilisateur. On entend souvent parler de ce projet pour le premier smartphone de Samsung de ce type, connu sous le nom de code Galaxy X, mais plus rarement pour d’autres produits comme des tablettes.

Une tablette couteau suisse

Le brevet obtenu par Samsung, repéré par Patently Mobile, décrit une tablette avec plusieurs parties pliables lui permettant de changer de configuration à la volée. Ces changements de configuration seraient détectés par « l’unité de détection » composée d’un ou plusieurs capteurs : gyroscope, proximité, vitesse angulaire, etc.

La tablette repliée, les panneaux supplémentaires protégeraient l’écran, mais l’heure serait tout de même lisible grâce à une couverture transparente, comme Samsung en propose déjà avec ses smartphones.

Une autre configuration proposerait un écran « de taille moyenne » avec un clavier physique permettant à l’utilisateur une frappe de texte plus agréable.

Des brevets sans produit

Nombreux sont les brevets déposés par Samsung concernant les appareils mobiles pliables. Comme nous le disions, le fabricant n’est pas le seul sur ce marché, d’autres ont déjà déposé des brevets pour leurs propres produits.

Samsung travaille donc à toute une série de solutions pliable, et pas seulement un smartphone, mais les produits commercialisables ne semblent pas encore prêts à pointer le bout de leurs écrans.