Samsung laissait courir la rumeur comme quoi son système Bada allait passer opensource. Cela sera finalement réalisé en fusionnant son code avec Tizen (anciennement MeeGo).

Samsung a fait une arrivée fracassante sur le marché des smartphones. En l’espace de trois ans, il est devenu une valeur sûre ayant toute sa place face à iOS. Il a pour cela complété sa gamme de feature phones, en proposant des téléphones intelligents sous Android, Windows Phone et son propre système nommé Bada. Ce dernier est resté plutôt discret, sauf en France où il une valeur sûre (une exception au niveau européen). Les terminaux ne sont pas vendus comme des smartphones, mais des webphones… au final on arrive grosso modo à la même chose, si ce n’est que le catalogue Samsung Apps est plutôt mince face à la concurrence.

Récemment Samsung a sorti la deuxième version de son système d’exploitation, offrant de très nombreuses nouveautés (multitâche, interface utilisateur…). L’objectif affiché depuis longtemps par le coréen est de s’ouvrir à d’autres constructeurs, afin que Bada puisse enfin décoller. Nous avions également vu des rumeurs comme quoi il pouvait devenir opensource.

En parallèle des systèmes d’exploitation préalablement cités, nous avons Tizen. Vous le connaissez probablement sous l’appellation MeeGo. Auparavant chapoté par Nokia et Intel, le résultat de plusieurs années de travail s’est soldé par un seul terminal…

Mais Samsung prenant désormais part à Tizen, vient d’annoncer que les deux OS allaient être fusionnés. Concrètement cela signifie un renforcement des deux parties et surtout un passage à l’opensource de Bada (même si rien n’est officiellement communiqué là dessus). Android souvent qualifié « d’open-source fermé » pourrait voir un sérieux concurrent débarquer.

On ne sait pas encore quel nom définitif sera donné à ce projet, ni même si les terminaux Bada actuels recevront une mise à jour vers cet écosystème. Le travail s’étalera sur cette année et les premiers smartphones n’arriveront qu’en fin d’année. Selon les propos du coréen, il pourrait en y avoir un ou deux, ciblant l’entrée-milieu de gamme. Le système Bada co-existera, car il sera possible d’utiliser les applications écrites avec l’actuel SDK.

Ce second souffle apporté à Bada et Tizen ne pourra lui être que bénéfique. Mais en attendant l’arrivée des premiers terminaux, les développeurs ne vont-ils pas cibler d’autres plateformes mieux « finies » ?

Source : GSM Arena