Le cabinet d’étude Canalys a publié une étude faisant le point sur le marché des bracelets trackers d’activité. La start-up Fitbit est en tête des ventes, suivie de JawBone et de Nike.

Firbit Force

Le cabinet d’étude Canalys a publié, la semaine dernière, une étude sur l’état du marché des bracelets de santé ainsi que des montres connectées. Canalys a séparé son étude en deux parties : d’un côté les « simples » trackers d’activités et de l’autre les bracelets intelligents et les montres connectées.

En ce qui concerne les trackers d’activités simples (concrètement, ceux qui se chargent simplement de surveiller l’activité physique et le sommeil), c’est l’entreprise américaine Fitbit qui domine largement le marché en ayant vendu 50 % des 2,7 millions d’appareils écoulés de janvier à mars dernier. La start-up est suivie ensuite de JawBone (dont la part de marché n’est pas donnée) et de Nike, qui a perdu 10 % par rapport au dernier trimestre de l’année dernière. Contrairement à ce que l’on pouvait penser en mars dernier, FitBit n’a pas souffert du rappel d’un million de Force, dont les bracelets pouvaient causer des poussées d’eczéma à certains utilisateurs.

Pour les bracelets intelligents et les montres intelligentes, Canalys juge le marché moribond. Seulement 500 000 montres se seraient écoulées lors du premier trimestre de cette année. La raison de ce faible nombre de ventes provient essentiellement de Samsung qui, après avoir inondé le marché à la fin de l’année dernière avec ses Galaxy Gear, s’est contenté d’écouler ses stocks au premier trimestre en attendant l’arrivée des nouvelles versions de ses montres. Samsung a donc perdu beaucoup de parts de marché au premier trimestre et n’est plus que le troisième fournisseur de bracelet intelligent au premier trimestre 2014. Comme le montre le camembert ci-dessous, c’est Pebble qui s’octroie la première marche du podium avec 35 % de part de marché (avec la Pebble Watch), suivi de Sony (29 %  avec le SmartBand), Samsung (23 %), les autres constructeurs se partageant les 13 % restant.

pdm smartwatch q1 2014 canalys

Canalys pense que le marché est amené à beaucoup évoluer dans les mois à venir. L’arrivée probable d’un bracelet de conception Apple et les nouvelles applications liées aux montres et aux bracelets devraient notamment convaincre un plus large public avant la fin de l’année.

Toutefois, toutes les études ne sont pas exactement d’accord sur le sujet. Quand l’institut Canalys juge Samsung en perte de vitesse au premier trimestre 2014, son confrère Strategy Analytics estime au contraire que Samsung a livré 500 000 montres au premier trimestre 2014, et y aurait recueilli 71 % de part de marché, loin devant Pebble. Mais chez chacun, l’imprécision entourant les méthodologies employées – notamment les marques prises en compte – participe au flou de leurs résultats. Tous s’accordent du moins sur un point : il y aura du changement lorsque les premières évaluations du deuxième trimestre sortiront, puisqu’elles pourront prendre en compte les Gear 2 et Gear 2 Lite, et même, chez les bracelets connectés, le Gear Fit, tous annoncés en même temps que le Galaxy S5.