Les téléviseurs de Sony fonctionnant sous Android TV, et qui sortiront au premier trimestre de cette année, seront équipés d’un nouveau processeur signé MediTek : le MT5595.

Sony Bravia

 

Les téléviseurs ont décidément beaucoup fait parler d’eux lors de ce CES 2015, mais nous étions passé à côté de cette information. MediaTek et Sony ont conclu un partenariat, et vont intégrer un nouveau processeur MT5595 aux télévisions connectées de Sony. La firme en a profité pour livrer une information que s’était bien gardé de donner Sony en présentant de précédentes télévisions : les appareils 4K Android TV de la marque nippone seront les premiers à utiliser ce SoC. Sony a donc délaissé Qualcomm, avec lequel il a l’habitude de travailler sur nombre de produits haut de gamme. Il faut dire que les prix plus élevés pratiqués par la marque américaine sont peut-être une bonne raison d’opter pour MediaTek, surtout pour des produits très onéreux comme c’est le cas ici.

« Nous sommes très fiers d’être aux côtés de Sony pour la présentation de ce nouvel appareil Android TV. L’expérience de Sony deviendra la norme pour les télévisions intelligentes. C’est une occasion importante pour MediaTek de changer la façon dont les gens regardent la télé » s’est exprimé Ching-Jiang Hsieh, le Président de MediaTek. Ce qui est étonnant (au moins un peu), c’est que ce processeur MT5595 n’est pas non plus une bête de course, comme peut l’être le Nvidia X1 qui serait pertinent dans des appareils de ce type. Le SoC s’appuie sur architecture ARM (big.LITTLE) avec quatre coeurs Cortex-A17 et quatre autres Cortex-A7. Il prend également en charge les codecs HEVC et VP9 4K jusqu’en 4K et 60 images/seconde, et Quad 2K HEVC/H.264 à 60 images/sec simultanés (4 flux).