Sony pourrait faire des économies pour ses smartphones d’entrée et de milieu de gamme en choisissant massivement les processeurs de MediaTek au lieu des puces de Qualcomm.

Mediatek soc

La branche mobile de Sony ne va pas très bien malgré des derniers résultats financiers en amélioration. Du coup, outre des prévisions de licenciements massifs, la firme nippone cherche à restructurer son offre et faire des économies sur les smartphones. Cela passerait par un renouvellement moins important des gammes, avec par exemple la sortie d’un seul flagship par an au lieu de deux comme la marque a eu l’habitude de le faire sur les dernières années.

Concernant l’entrée et le milieu de gamme, ce que compte faire la firme n’est pas très clair. Elle pourrait élargir son offre pour tenter de doper ses chiffres, ou procéder à la même réduction de son offre que pour le haut de gamme. Seul le temps nous le dira, et la stratégie du constructeur sera plus claire au cours de l’année. Mais Sony pourrait aussi opter pour de simples économies de production sur ces modèles en optant par exemple pour des puces signées MediaTek au lieu des habituels processeurs de Qualcomm.

D’après des sources taïwanaises, la marque aurait l’intention d’équiper ses smartphones des SoC du fondeur « low-cost » pour tout ce qui n’est pas du haut de gamme. Seul le Xperia Z4 devrait bénéficier du Snapdragon 810 développé par l’américain Qualcomm. Il faut dire que l’année 2014 a été très belle pour MediaTek qui a sorti des puces compatibles 4G, 64 bits, et où seule la partie graphique est encore en retard sur ce que fait son concurrent. Le Xperia E4, mobile d’entrée de gamme, serait d’ailleurs équipé d’une puce taïwanaise. Le premier, peut-être, d’une plus longue série.