Sony vient de publier ses résultats financiers du trimestre avril-juin, et s’ils sont encourageants pour Sony Corporation, ils sont toujours en berne du côté de Sony Mobile.

Sony logo

Il y a des choses qui ne changent pas. Sony Mobile a bien du mal a remettre le pied à l’étrier et ses résultats financiers s’en ressentent. Le constructeur japonais n’est d’ailleurs pas le seul puisque HTC, originaire de Taiwan, est un peu dans la même tourmente. La firme nippone vient de transmettre ses résultats financiers du premier trimestre fiscal 2015, et elle enregistre une baisse des ventes mobiles de 16,3 % entre ce trimestre 2015 et le premier trimestre fiscal 2014. En matière de bénéfice, ou en l’occurrence de déficit, Sony Mobile affiche une perte trimestrielle de 22,9 milliards de yens (168 millions d’euros) et a donc revu ses prévisions, estimant que sa perte annuelle se situera désormais aux alentours des 60 milliards de yens (441 millions d’euros) contre 39 milliards (286 millions d’euros) prévus après les précédents résultats en avril dernier.

Le document de Sony stipule que « les ventes ont diminué de 16,3 % d’une année sur l’autre à 280 milliards de yens (2 299 millions de dollars). Cette diminution est attribuable à une baisse significative des ventes unitaires de smartphones résultant d’une décision stratégique de ne pas poursuivre les économies d’échelle afin d’améliorer la rentabilité ».

Mais si la branche mobile est toujours en difficulté, Sony va en tout cas mieux. Le groupe japonais a dégagé un chiffre d’affaires de 96,9 milliards de yens (712 millions d’euros) sur le trimestre avril-juin alors que les analystes s’attendaient à moins. De bons chiffres obtenus notamment grâce aux performances de la division composants, qui obtient un chiffre d’affaires en hausse de 164 % et qui s’établit à 30,3 milliards de yens au premier trimestre, soit 222 millions d’euros. C’est cette division qui conçoit les capteurs photo très demandés par tous les constructeurs de smartphones. Mais c’est également la partie console qui booste les chiffres de la marque, son bénéfice opérationnel ayant augmenté de 351 % à 19,5 milliards de yens (143 millions d’euros) grâce aux ventes de jeux pour la PlayStation 4 ainsi qu’au recouvrement d’indemnités d’assurance liées à une cyberattaque contre le PlayStation Network (PSN).