Tandis que Sony avait clairement taclé ses concurrents, amateurs d’écrans QHD, il présente aujourd’hui à l’IFA un smartphone aux ambitions record : son Xperia Z5 Premium est en effet équipé d’un écran 4K. Voici de quoi il retourne.

Sony Xperia Z5 Premium

Sony avait signifié, ces derniers mois, son manque d’intérêt pour les écrans 2K pourtant répandus chez ses concurrents mobiles. C’était en réalité pour mieux passer à l’étape supérieure, celle des écrans 4K, jusqu’ici jamais vus sur des smartphones. Le premier à en bénéficier n’est autre que Xperia Z5 Premium de Sony, aperçu un peu en amont de l’IFA dans une fuite d’informations qui nous a laissé le temps de nous habituer à l’idée que oui, la 4K était bien d’actualité sur les téléphones de 2015.

 

De la Full HD à la 4K

Sony Xperia Z5 Premium

Ce Xperia Z5 Premium donc, arbore un écran un peu plus grand que les Xperia Z habituels – ils plafonnent à 5,2 pouces – puisqu’il dispose d’une dalle IPS Triluminos de 5,5 pouces dotés d’une définition 4K, soit 3840 × 2160 pixels pour une résolution record de 801 ppp. Sony évoque une précision « pour des images extrêmement naturelles, à quatre  fois la définition de la Full HD ». Cet écran est en outre associé à un upscaling des contenus diffusés sur le téléphone, à l’image de vidéos YouTube ou Netflix (dont certaines sont toutefois déjà disponibles en 4K, telle la série Marco Polo), et permet évidemment de consulter les vidéos enregistrées en 4K par le téléphone dans leur format natif directement sur le mobile. La marque évoque également la consultation de contenus filmés avec ses caméras 4K – pourquoi pas. En revanche, c’est dans le domaine de la réalité virtuelle, dans lequel Sony est très investi par le biais de son casque Morpheus, que le Xperia Z5 Premium interpelle. Il devrait en effet permettre aux utilisateurs de casques abritant un smartphone en guise d’écran de ne plus apercevoir cette grille de pixels que l’on aperçoit même sur des écrans QHD. C’est toutefois on ne peut plus paradoxal, dans la mesure où Sony ne fournit pas de casque de type Cardboard, même en dur avec des commandes perfectionnées…. Le Nippon nous prévoirait-il une surprise dans ce domaine ?

 

Encore et toujours le Snapdragon 810

Sony Xperia Z5 Premium

Pour le reste, on retrouve un smartphone assez semblable au Xperia Z5 « standard ». Sous Lollipop, il embarque lui aussi un SoC Snapdragon 810 combiné à 3 Go RAM – on reste surpris de voir que malgré sa course aux écrans, Sony n’a pas succombé à la tentation des 4 Go de RAM vus sur quelques modèles premium – ainsi qu’une batterie de 3430 mAh. C’est donc 500 mAh de plus que chez un Xperia Z3+, mais est-ce suffisant pour espérer une autonomie conséquente, malgré un écran vraisemblablement aussi gourmand en ressources (pour upscaler les images notamment) qu’en énergie ? D’après le nippon, il faut compter sur une autonomie allant « jusqu’à deux jours », notamment grâce à un système de mise en cache des photos et vidéos affichées à l’écran. On demande évidemment à tester sur pied, la question des écrans 4K n’ayant jamais encore été étudiée. Côté mémoire, comptez sur 32 Go inclus d’office et sur la présence d’un port microSD.

Terminons ce tour d’horizon par les fonctionnalités multimédias du Xperia Z5 Premium. Le smartphone est compatible avec le son high-res régulièrement mis en avant par Sony, avec le système de jeu PS4 Remote Play, et bénéficiera automatiquement d’un accès au Xperia Loung Gold, un catalogue de contenus gratuits ou payants. Et surtout, le téléphone sera doté de la dernière génération de capteurs photo Exmor RS, désormais de 23 mégapixels, avec un objectif G Lens à ouverture de f/2.0 et un déclenchement que l’on nous promet rapide (0,03 seconde). Bonne nouvelle, le mode automatique ne sera plus limité à 8 mégapixels.

Sony Xperia Z5 Premium

Tout cela sera intégré dans un smartphone aux allures de Xperia Z3/Z3+, avec un châssis en métal et un dos désormais en verre dépoli – pour éviter les traces de doigts, semble-t-il. L’appareil reste étanche (IP68), et délaisse son traditionnel bouton Power rond pour une touche latérale allongée, qui accueille désormais un lecteur d’empreintes digitales. En somme, de véritables changements que nous vous montrerons plus en détail dans une prise en main à venir. Le téléphone, lui sera disponible en novembre en mono et double SIM, à un prix qui devrait nous être confirmé d’ici peu.