Le CEO de Sony a voulu communiquer sur les rumeurs concernant la fabrication de processeurs. Et d’après ses propos, la firme ne s’y intéresse pas du tout.

Sony Xperia Z5 Compact 4

La rengaine ne change pas. À chaque nouvelle rumeur concernant ses activités, Sony la laisse vivre quelque temps et finit par la démentir. Le processus s’est vu à de multiples reprises concernant la possible vente de sa branche mobile, et il se répète à nouveau avec la dernière rumeur en date : Sony pourrait prochainement concevoir ses propres SoC. D’après les médias chinois, le CEO de la firme, Kazuo Hirai, a formellement démenti un quelconque intérêt du constructeur pour la fabrication de puces.

En étroite relation avec Qualcomm, qui équipe les mobiles de la marque et notamment les Sony Xperia Z5, Z5 Compact et Z5 Premium, l’homme n’allait de toute façon pas dire le contraire. La conception de puces demandant de lourds investissements et beaucoup de temps, le Nippon a tout intérêt à rester discret sur la question pour le moment. Avant de faire confiance à ses puces Exynos, Samsung ne s’était pas non plus beaucoup fait entendre sur le sujet, même s’il a eu du mal à faire taire les bruits de couloirs lors des derniers mois avant l’annonce du Samsung Galaxy S6.

Comme on l’expliquait lors de l’apparition de ces premières rumeurs, cette stratégie serait cohérente pour Sony, qui cherche des moyens de redevenir rentable dans le domaine du mobile. En plus de cela, le constructeur est déjà spécialisé dans la fabrication de capteurs photo, qui alimentent une grande partie du marché du smartphone. Concernant les processeurs, d’autres constructeurs semblent manifester de l’intérêt pour la conception de puces maison. Ce serait le cas de LG avec les Nuclun, mais aussi de Google…