Review of: Sony NW-ZX2

Reviewed by:
Rating:
3
On 13 février 2016
Last modified:14 février 2016

Summary:

Version d'Android dépassée, poids massif, écran qui laisse à désirer, lecteur audio en retrait. Difficile d'accorder une bonne note à un terminal qui cumule de si nombreux défauts, surtout pour un prix de vente d'environ 1000 euros. Les amateurs de musique Hi-Res devraient plutôt se tourner vers un appareil non Android pour le même prix qui dispose des mêmes fonctionnalités, ou alors vers le Pioneer si la présence d'Android est un prérequis.

Le Sony pourrait éventuellement être conseillé s'il se trouve à un prix intéressant comme actuellement sur Amazon, mais on a du mal à lui trouver des bons arguments face aux deux produits concurrents que sont le Pioneer XDP-100R et le FiiO X7 tous les deux vendus moins chers.

Le Sony NW-ZX2 est un baladeur sous Android destiné aux audiophiles qui a été dévoilé lors du CES 2015. C’est le parfait concurrent du Pioneer XDP-100R que nous avons récemment testé dans nos colonnes. L’appareil de Sony peut en effet lire, et retranscrire les fichiers audio en haute définition (hi-res). En d’autres termes, l’audio à 24 bits / 192 KHz voire en DSD n’a aucun secret pour le lecteur de Sony. Le NW-ZX2 voit actuellement son prix baisser et a réussi à passer sous la barre des 1 000 euros. Un tarif justifié ?

Sony NW-ZX2 (9 sur 19)

Le Sony NW-ZX2 est le deuxième baladeur Android orienté audio à passer entre nos mains à la rédaction. Le but de ces produits est de permettre l’écoute des fichiers audio dits Hi-Res, à la manière de ceux que l’on trouve sur le site de Qobuz, que ce soit du FLAC, du ALAC, etc. du moment que les fichiers sont encodés sur 24 bits, avec une fréquence qui peut grimper à 192 KHz. Découvrons la fiche technique du baladeur de Sony.

Sony NW-ZX2 (19 sur 19)

 

Caractéristiques techniques

ModèleSony NW-ZX2
Version d'AndroidAndroid 4.2.2 Jelly Bean
Taille d'écran
Technologie d'écran
4 pouces (LCD IPS)
Définition d'écran854 x 480 pixels
Résolution d'écran244 PPP
Protection?
SoCTI OMAP4430
CPU2 x Cortex-A9 @ 1 GHz
GPUPowerVR SGX 540 GPU
Mémoire RAM1 Go
Mémoire interne128 Go
+ microSD
Batterie1880 mAh
CapteursAccéléromètre
Wi-Fi802.11 a/b/g/n (2,4 + 5 GHz)
NFCOui
Bluetoothv4.1 (SBC, apt-X et LDAC)
USB22 broches propriétaire (USB 2.0)
Dimensions131,2 x 65,1 x 18,5 mm
Poids235 grammes
Prix conseillé1199 euros

À la lecture de la fiche technique, le NW-ZX2 de Sony ressemble à un smarphone totalement dépassé, que ce soit au niveau de son écran, de son SoC ou de sa batterie. Pourtant, son prix et sa capacité de stockage nous font pencher pour un terminal haut de gamme. L’appareil de Sony se démarque aussi par une partie audio musclée, à grand coup de convertisseurs haut de gamme, de soudures haute pureté ou encore de châssis en cuivre plaqué or.

 

Design

Si le Pioneer était une brique, le terminal de Sony est un parpaing. Les 235 grammes du NW-ZX2 (encore un nom “original” que l’industrie audio apprécie) se ressentent immédiatement dans la main, donnant une sensation de solidité et donc de qualité. On a l’impression que le poids est là pour mieux justifier le prix élevé du terminal. L’ensemble est toutefois réellement solide puisque le châssis est réalisé en cuivre plaqué or et le cadre en alliage d’aluminium. On trouve également une finition en simili cuir à l’arrière du baladeur, réalisé en caoutchouc, et la légère saillie permet de mieux prendre en main l’appareil, évitant qu’il ne glisse. Malgré l’épaisseur du baladeur, l’ergonomie est appréciable et la manipulation du produit plutôt aisée. Il ne vous filera pas des mains si facilement !

Sony NW-ZX2 (11 sur 19)

Les six boutons physiques (lecteur, retour arrière, avance rapide, volume et on/off) se situent tous sur la tranche droite du téléphone. Ils sont légèrement incrustés au sein du boitier et disposent de taille différente afin d’être mieux discernés à l’aveugle. La prise casque est située sur la tranche inférieure du produit, aux côtés du slot microSDXC et de la prise propriétaire permettant de faire passer l’alimentation et l’USB 2.0. On comprend mal pourquoi Sony n’a pas intégré un simple port micro-USB, largement plus répandu sur les appareils mobiles et facilitant la recharge en cas d’oubli du câble.

 

Écran

Le Sony NW-ZX2 n’est pas un smartphone ni une tablette, mais dispose de fonctionnalités multimédias. L’écran sert donc à naviguer dans le système pour choisir sa musique, mais également pour regarder des vidéos et des films. Malheureusement, l’appareil de Sony intègre une dalle de 4 pouces, ce qui peut s’avérer un peu trop petit pour un baladeur multimédia. On aurait en effet apprécié un écran plus grand, surtout que le châssis de l’appareil l’autoriserait.

Sony NW-ZX2 (3 sur 19)

L’appareil de Sony dispose tout de même d’un bel écran, puisque la luminosité maximale (450 cd/m2) permet de l’utiliser en extérieur sans être gêné, d’autant plus que le contraste (1265:1) ne pose pas de problème. On aurait toutefois préféré une définition plus élevée, puisque la résolution de 244 PPP est un peu limite et que l’on commence à discerner les pixels à l’œil nu. Ce n’est pas si gênant, mais à 1200 euros, chaque détail compte.

 

 

Logiciel

Pour son baladeur, Sony a opté pour Android 4.2.2 Jelly Bean, un OS qui date de 2013, pour un produit sorti deux ans plus tard. Un choix très étrange que Sony n’a jamais vraiment su expliquer. Et c’est vraiment dommage de débourser 1200 euros et de se retrouver avec une version d’Android vieille de plusieurs années. D’autant plus que KitKat et Lollipop, puis plus récemment Marshamallow, ont apporté des fonctionnalités vraiment pratiques qui auraient pu donner une seconde jeunesse au baladeur. On pense notamment à la meilleure gestion de l’autonomie ou encore des performances qui permettent d’améliorer considérablement l’expérience utilisateur, sans compter l’évolution de l’interface graphique. Dès l’allumage, le NW-ZX2 semble donc totalement dépassé du point de vue logiciel et c’est bien dommage.

Sony-NW-ZX2-logiciel

Sony a intégré sur son baladeur un lecteur multimédia et un lecteur audio. Celui-ci est plutôt pratique, même si l’interface graphique n’est pas aussi agréable à l’oeil et ergonomique que le lecteur audio qu’on trouve sur le Pioneer XDP-100R. En effet, on ne trouve pas ici les informations utiles comme le format, la définition ou encore la fréquence d’échantillonnage. Seul le logo HR permet d’être certain que le fichier lu est au moins en 24 bits / 96 KHz. On apprécie toutefois l’affichage de la jaquette de l’album au sein de l’application, même si cette fonctionnalité est de plus en plus répandue.

Sony-NW-ZX2-lecteur-audio

Par rapport aux smartphones de la marque, le baladeur de Sony n’intègre pas d’interface particulière. On trouve un widget installé sur l’écran d’accueil qui permet de jouer avec le lecteur musical directement depuis cet écran. On peut ainsi voir la jaquette de la chanson jouée et il est possible de la mettre en pause ou d’en changer. Pratique.

 

Audio

Le NW-ZX2 de Sony se distingue des smartphones et tablettes par un véritable support de l’audio Hi-Res. Cela signifie donc qu’en plus de la lecture des fichiers FLAC à 24 bits et 192 KHz, l’appareil peut également restituer les fichiers avec cette même qualité. Sur la plupart des appareils Android, le serveur audio “bride” la sortie audio à 48 KHz. Ce n’est pas le cas du Sony qui permet de sortir jusqu’à 192 KHz. En revanche, nous n’avons pas réussi à déterminer si le baladeur joue les fichiers 44,1 KHz en 48 KHz à l’image du concurrent Pioneer. Il faut dire que les réglages du produit de Sony sont beaucoup plus succincts.

Sony NW-ZX2 (8 sur 19)

En effet, il est impossible de forcer l’upsampling et la sortie USB ne permet pas de grimper à 384 KHz avec un DAC compatible. Il reste toutefois possible, pour les plus pointilleux, de régler les options de filtrage DSD avec deux options (lent ou brusque) ainsi que le gain : 0 ou -3 dB. L’équaliseur est beaucoup plus simple, avec seulement 5 bandes différentes. En termes de matériel, Sony embarque ses propres puces avec notamment un amplificateur numérique S-Master HX et deux oscillateurs d’horloge qui se chargent chacun d’une série de fréquences. Difficile de mesurer tout cela en détail puisque notre carte son n’est pas assez précise. En revanche, nous pouvons certifier que l’appareil parvient à retranscrire les fréquences jusqu’à 192 KHz. Enfin, l’appareil de Sony dispose de “seulement” 60 niveaux de volume différent contre 160 pour le concurrent Pioneer.

 

Performances

Pour son NW-ZX2, Sony semble avoir fait d’énorme concession sur la partie performances. On trouve en effet un SoC totalement dépassé, le TI OMAP4430 avec ses deux pauvres Cortex-A9 cadencés à 1 GHz et assistés par 1 Go de mémoire vive. Le terminal n’est donc pas un foudre de guerre. Il n’est pas lent au quotidien – même si certaines actions pourraient gagner en rapidité -, mais il ne faut surtout pas s’imaginer réaliser une activité un peu gourmande comme lancer un jeu 3D un peu évolué. C’est vraiment dommage et impardonnable pour un terminal haut de gamme.

Il nous a malheureusement été impossible de le comparer sur ce point avec le Pioneer XDP-100R puisque 3DMark a refusé de se lancer. Puisque nous avions comparé ce dernier aux Galaxy S6 et LG G4 nous avons décidé de faire de même avec le terminal de Sony, mais sous PCMark. Le terminal de Sony est environ 2 fois moins performant.

PCMark
  • Sony NW-ZX2 : 2645
  • LG G4 : 4741
  • Galaxy S6 : 5002

 

Autonomie

La batterie de 1880 mAh du Sony ne permet pas réellement de bénéficier d’une très longue autonomie avec les usages qui nécessitent d’utiliser l’écran. Ainsi, sur notre test d’autonomie habituel (lecture d’une vidéo YouTube pendant une heure avec la luminosité réglée à 200 cd/m2), la batterie de l’appareil a perdu 22 % de sa capacité contre environ 14 % en moyenne sur les smartphones. C’est beaucoup, mais mieux que le Pioneer concurrent, et on utilisera donc principalement le Sony pour la lecture de musique, avec l’écran éteint.

Autonomie
  • Sony NW-ZX2 : 78
  • Pioneer XDP-100R : 74

Sur ce type d’usage, Sony annonce une autonomie de 33 heures en audio haute résolution et 60 heures en lecture MP3. Le temps de recharge est un point noir puisqu’il faut 4 heures pour recharger les 1880 mAh de l’accumulateur.

 

Prix et disponibilité

Le Sony NW-ZX2 est disponible chez Amazon en soldes pour 872 euros.

 

Verdict Sony NW-ZX2

design
7
Le NW-ZX2 est lourd, beaucoup trop lourd. On apprécie la solidité et la robustesse de l'ensemble mais Sony aurait pu alléger son produit. Surtout, on reproche au constructeur le ratio surface - écran qui n'est pas très bon. À l'arrière, le simili-cuir en plastique semble un peu mal vieillir et le rendu n'est donc pas très flatteur.
écran
7
Il est dommage d'avoir intégré un écran de 4 pouces sur un appareil multimédia, surtout avec une définition un peu faible. Il est donc difficile de profiter dans de bonnes conditions des différentes applications et jeux disponibles sur le Play Store.
logiciel
4
Android 4.2.2 Jelly Bean sur un appareil sorti en 2015 ? Et aucune mise à jour un an plus tard ? C'est un carton rouge pour Sony, qui ne compte pas proposer Marshmallow, Lollipop ni même KitKat sur son appareil.
fonctions
8
Le NW-ZX2 est l'un des rares appareils Android à permettre de faire sortir de l'audio en haute résolution, avec le Pioneer XDP-100R. Malheureusement, le terminal de Sony dispose de moins de fonctionnalités que son homologue pour régler les paramètres audio et le lecteur multimédia est moins complet.
autonomie
6
L'autonomie n'est pas le point fort du Sony NW-ZX2 mais elle est tout de même meilleure que son concurrent direct chez Pioneer, que ce soit en lecture musicale, mais également en lecture de vidéo. On regrette toutefois le long temps de charge pour une si petite batterie.
performances
2
Un processeur double cœur et 1 Go de mémoire vive sur un appareil à plus de 1000 euros ? Sony est à côté de la plaque et l'expérience utilisateur s'en ressent. Il est inutile de tenter de lancer un jeu légèrement gourmand et la moindre application un peu volumineuse prendra un temps infini à s'installer.
Note finale 5/10
Version d'Android dépassée, poids massif, écran qui laisse à désirer, lecteur audio en retrait. Difficile d'accorder une bonne note à un terminal qui cumule de si nombreux défauts, surtout pour un prix de vente d'environ 1000 euros. Les amateurs de musique Hi-Res devraient plutôt se tourner vers un appareil non Android pour le même prix qui dispose des mêmes fonctionnalités, ou alors vers le Pioneer si la présence d'Android est un prérequis.

Le Sony pourrait éventuellement être conseillé s'il se trouve à un prix intéressant comme actuellement sur Amazon, mais on a du mal à lui trouver des bons arguments face aux deux produits concurrents que sont le Pioneer XDP-100R et le FiiO X7 tous les deux vendus moins chers.
  • Points positifs
    • Lecture des fichiers haute résolution
    • Design qui ne laisse pas indifférent
    • Composants audio de qualité
  • Points négatifs
    • Une version dépassée d'Android
    • Ecran un peu trop petit et mal défini
    • Lecteur audio pas au niveau du produit
    • Poids du terminal
    • Prix trop élevé
    • Performances à la ramasse