La PlayStation Vita sera sans doute la dernière console portable du fabricant japonais, le marché mobile a gagné la guerre.

Depuis plusieurs années, les fans de la marque PlayStation attendent de pied ferme l’annonce d’une nouvelle console portable pour succéder à la PlayStation Vita. On pouvait penser que le succès relatif de la Nintendo 3DS, qui se vend moins bien que la génération précédente malgré tout, et surtout de la Nintendo Switch, pourrait amener Sony à reconsidérer le marché du jeu portable, il ne devrait en être rien.

Dans une interview avec Bloomberg, Andrew House, le patron de Sony Interactive Entertainment, a admis qu’en dehors du marché asiatique, le marché de la console portable avait été remplacé par celui des smartphones. C’est d’ailleurs pour cela que la firme a fondé ForwardWorks, un studio dédié aux jeux mobiles.

Selon lui, si la Nintendo Switch est un produit hybride intéressant, il s’agit d’une approche différente du marché mobile et il ne pense pas qu’il y ait un marché intéressant pour Sony en occident avec les consoles portables. En particulier il indique : « l’évolution du mode de vie vers l’usage du smartphone comme appareil unique que l’on a toujours avec soi a été le facteur déterminant ». Il est vrai que le smartphone a rapidement remplacé les appareils photo compacts, les lecteurs MP3, les GPS, mais aussi les consoles portables.

Bien sûr, Sony pourrait décider de lancer dans les années à venir une concurrente de la Nintendo Switch, mais il ne s’agira pas d’un produit uniquement mobile. En attendant, Andrew House répond que la Switch n’est pas une concurrente directe de la PlayStation, mais propose plutôt sa propre solution sur son propre marché.