En dehors de ses smartphones, Sony a également profité du Mobile World Congress pour dévoiler un nouveau module à venir sur ses prochains terminaux mobiles. Celui-ci est capable de monter jusqu’à 51 200 ISO pour s’adapter aux pires conditions lumineuses.

Crédit image : Chris Smith, BGR

Comme chaque année, le Mobile World Congress permet aux constructeurs de présenter leurs produits à venir dans les prochains mois, mais aussi d’impressionner la galerie avec certaines technologies qui ne seront pas disponibles pour le grand public avant parfois plusieurs années. On se souvient par exemple du zoom périscopique d’Oppo en 2017 ou encore de l’écran pour smartphones flexibles de Doogee. Sony, de son côté, a présenté un capteur photo.

Le leader du marché

Tout d’abord, rappelons que Sony est l’un des principaux fournisseurs des capteurs photo des smartphones et que l’on peut les retrouver sur les plus prestigieux flagships. Mais un capteur ne fait pas tout et cela se ressent bien souvent sur les smartphones de la marque, qui impressionnent peu, même quand ils embarquent le même capteur qu’un de leur concurrent, pourtant époustouflant en la matière. Quoi qu’il en soit, d’un point de vue matériel, Sony reste une référence incontournable et n’hésite d’ailleurs pas à innover.

Cette année, pour accompagner le changement de design, on s’attendait à une amélioration majeure à ce niveau, mais Sony est resté très sage et ses Xperia XZ2 reprennent la même formule que sur ses précédents modèles, se concentrant sur des améliorations logicielles. Il faudra donc attendre au moins la prochaine génération pour voir du neuf du côté du hardware photo.

51 200 ISO

Et la nouveauté pourrait bien être de mise à l’avenir puisque Sony a profité du MWC pour dévoiler un module photo qui équipera certains des futurs Xperia. Non content d’être double (deux capteurs, deux objectifs) alors que les flagships de la marque se contentent actuellement d’un simple module, cet appareil photo possède également une caractéristique unique : celle de monter jusqu’à 51 200 ISO en photos et 12 800 ISO en vidéo.

À titre de comparaison, les Xperia XZ2 n’atteignent que 12 800 ISO en photo et 4 000 ISO en vidéo… Mais qu’est-ce que cela signifie vraiment ?

Plus l’ISO est haut et plus un appareil est capable de rendre un cliché lumineux. Le but avoué de Sony est donc de rendre l’utilisation de nos appareils photo de smartphones dans des conditions très difficiles. Malheureusement, monter en ISO est également synonyme d’une hausse du bruit, ces petits points que l’on appelait « grain » de l’époque de l’argentique et qui ont tendance à rendre une photo à peine passable.

Sony Fusion : un ISP en temps réel

Pour accompagner ce capteur, Sony a également montré son nouvel ISP (Image SIgnal Processor), le Sony Fusion. Celui-ci est capable de traiter des données en temps réel, de gérer les deux caméras en simultané afin de permettre un meilleur rendu des scènes à forte dynamique ou encore de bien gérer les ISO. On peut par ailleurs imaginer qu’il est capable, couplé au double capteur, de créer un effet bokeh, même si ce n’est pas un point sur lequel la marque nippone a appuyé.

Un résultat à confirmer… un jour

Pour le moment, ce combo n’a été présenté par Sony sur son stand que dans des prototypes cachés, ne laissant apparaître que le résultat. Difficile dans ces conditions de bien se rendre compte de la qualité réelle de l’appareil.

Par ailleurs, cet ISP et ce module photo ne sont pour le moment intégrés dans aucun appareil grand public. Selon BGR, la firme souhaiterait avant cela s’assurer que la technologie est parfaitement au point et peut être « capable de repousser les limites ». Selon des confessions faites à SlashGear, le principal frein serait bien plus pragmatique, puisqu’il s’agirait de rendre cette technologie assez compacte pour rentrer dans un smartphone ordinaire. Comme quoi, des fois, la taille ça compte !