Alors qu’en 2011 Sony Ericsson a plutôt été conservateur au niveau des caractéristiques techniques de ses terminaux, 2012 devrait être marqué par un alignement sur les concurrents.

Nous avions été très critiques à l’égard de Sony Ericsson en 2010 lors de son arrivée sur le marché des smartphones Android. Ses pas étaient hésitants et se sont souvent retournés contre lui. En 2011, la gamme a été revue avec notamment le Xperia PLAY, le premier téléphone certifié Playstation. Grâce à une manette intégrée, il bénéficie d’une ligne de jeux exclusifs. Cependant ses caractéristiques techniques, bien que correctes, n’ont pas fait fantasmer les joueurs, car le matériel intégré fait davantage penser à un produit haut de gamme… de 2010. Or le monde de la téléphonie subit actuellement une révolution, qui s’accompagne d’évolutions très rapides. Dès sa sortie, le PLAY devait faire face aux mastodontes possédant un processeur bi-coeur et le combat était inégal, malgré le fait que le contenu soit travaillé.

L’échec du Xperia PLAY a plus ou moins été reconnu par le constructeur, mais elle n’a pas eu que des aspects négatifs. En effet, le fabricant a choisi d’utiliser des caractéristiques similaires sur l’ensemble de sa gamme. Concrètement cela signifie que ses terminaux se différencient par le public visé, mais surtout qu’ils vont recevoir beaucoup plus vite les mises à jour. Etant le bonnet d’âne de 2010, nous ne reconnaissions presque plus Sony Ericsson qui était devenu un élève brillant.

Lors d’une interview, Bert Nordberg expliquait ce choix :

« Nous sommes très prudents et nous ne nous jetons pas sur les nouvelles technologies, simplement parce qu’il n’y a aucune garantie que les consommateurs vont acheter, juste parce que nous développons avec. »

Malheureusement pour Sony Ericsson, il se trouve que le public a répondu présent car les technologies à double-coeur sont désormais approuvées par le public. Elles offrent une meilleure expérience à l’utilisateur, grâce à une puissance de calcul bien plus importante, qui se traduit par une fluidité du système accrue. A l’inverse, s’agissant d’une nouvelle technologie, les premières puces ont montré des performances en matière d’autonomie plutôt décevantes ou tout au moins ne permettant pas toujours à l’utilisateur de s’éloigner plus d’une journée de son chargeur.

En 2012, Sony Ericsson (ou plutôt Sony) proposera un ou plusieurs modèles avec un processeur bi-coeur. La concurrence s’orientera déjà vers du quadruple coeur, mais comme nous l’avons indiqué précédemment, cela ne fait pas toujours sens : le public sera-t-il réceptif ? n’assisterons-nous pas à une trop forte différenciation au sein d’une gamme, nécessitant des ressources humaines accrues ?

Nous avions déjà parlé du Nozomi, connu sous le nom de code LT26i (et parfois surnommé Xperia Duo). Il disposera d’un écran avec une résolution de 1280 x 720 pixels (HD), mais la diagonale reste encore inconnue. Des précédents benchmarks ont montré qu’il possèderait un processeur double-coeur Qualcomm cadencé à 1,5 GHz et une puce graphique Adreno 220. Sur AnTuTu cette information semble confirmée, car un test a été effectué aujourd’hui avec ce modèle. Il s’offre même le luxe de dépasser le Galaxy Nexus, le Samsung Galaxy S II, le LG Optimus 2X…

En parallèle du Nozomi, nous trouvons le Nypon (nom de code LT22i). Sa principale différence se situerait au niveau de son écran légèrement inférieur, car il n’aurait une résolution que de 960 x 540 pixels (qHD). Concernant son processeur, nous en apprenons un peu plus, car il pourrait s’agir du ST-Ericsson NovaThor U8500, qui n’a pas encore trouvé de refuge sur un autre téléphone. Si tel était le cas, on aurait alors le premier modèle Xperia ne bénéficiant pas d’un SoC Qualcomm Snapdragon. Cette puce est composée d’un processeur double-coeur ARM Cortex A9 cadencé à 1 GHz, ainsi qu’une puce graphique Mali-400 MP1. Bien que cela ne soit pas forcément le cas du Nypon, le NovaThor pourra gérer l’enregistrement vidéo en 1080p, utiliser un capteur de 20 mégapixels et gérer l’USB 2.0 ou encore une sortie HDMI.

Le dernier modèle dont nous avons pu obtenir des indices est le LT28i, alias Aoba. Il était prévu pour disposer d’un écran de 1280 x 720 pixels, ainsi qu’un processeur double-coeur cadencé à 1,5 GHz. Malheureusement les dernières informations obtenues sur AnTuTu sont un peu moins réjouissantes, car le processeur serait finalement un simple-coeur à 1 GHz.

Alors que pensez-vous de cette lignée Xperia 2012 qui commence à se dessiner ? Nous savons déjà qu’Ice Cream Sandwich sera de la partie. Serait-il suffisant face aux concurrents dégainant du quadruple-coeur ou du bi-coeur à 2 GHz ?

Source : Xperia Blog