Après des problèmes avec la production des batteries de la Model 3 en janvier dernier, Tesla arrête temporairement la chaîne de production du modèle pour la deuxième fois depuis février. Une fois de plus, les employés sont victimes de la situation.

Tesla Model 3

En difficulté financière, Tesla n’en a décidément pas fini avec les problèmes de production de sa Model 3. En début d’année déjà, Tesla avait accumulé du retard sur les commandes, notamment à cause d’une main-d’oeuvre pas assez qualifiée pour la production des batteries.

Comme le rapporte BuzzFeed News, c’est maintenant la chaîne de production de la Model 3, en Californie, qui a été complètement arrêtée pour la deuxième fois en trois mois. L’annonce a été faite par la direction de Tesla, qui prévoit quatre à cinq jours d’arrêt. La raison viendrait d’une nécessité d’« améliorer l’automatisation » à certains points clés de la chaîne, selon un porte-parole de l’entreprise.

Les employés, premières victimes

Prévenus au dernier moment de la décision de la direction, les employés se retrouvent au pied du mur. Bien qu’une minorité soit reconduite dans d’autres chaînes de production, la majeure partie du personnel est contraint à poser ses congés sur les jours d’arrêt ou à ne pas être payé jusqu’à la reprise de la production des Model 3.

Contestant leur hiérarchie et lassés par une hygiène et une sécurité qu’ils jugent trop moyennes, certains employés de Tesla ont décidé de se fédérer autour d’un groupe, A Fair Future at Tesla, pour réclamer de meilleures conditions de travail.

Affiche du groupe A Fair Future at Tesla

À lire sur FrAndroid : Tesla : rappel de 123 000 véhicules pour un problème de direction assistée