La phablette que nous avions aperçue au MedPi est désormais officielle. Wiko officialise aujourd’hui son Slide, un appareil affichant la diagonale généreuse de 5,5 pouces, pour un prix fixé à 169,90 euros.

Wiko Slide

Nous l’avions aperçue au détour du stand Wiko, lors du MedPi de Monaco, en mai dernier. La nouvelle phablette de la marque sino-française est désormais officielle, avec une bonne surprise à noter : le Wiko Slide, puisque c’est son nom, embarque d’office le système d’exploitation Android dans sa version 4.4 KitKat, quand la firme se contentait jusqu’alors d’Android 4.2, voire 4.3 sur le Wax. Autant dire que ce Slide inaugure la deuxième vague Wiko pour l’année 2014, où KitKat sera inclus d’office à tous les nouveaux modèles.

Pour le reste, Wiko se contente d’une fiche technique modeste, à commencer par son écran, certes IPS, mais qui se contente d’une définition qHD (540 x 960 pixels, soit 201 ppp) sur une dalle de 5,5 pouces. L’appareil est animé, comme bien des terminaux Wiko, par un processeur MediaTek quadricœur cadencé à 1,3 GHz et basé sur du Cortex-A7. Il est couplé à 1 Go de RAM et ne propose pas de 4G, mais de la H+ à 21 Mbps au maximum. L’appareil embarque en outre 4 Go de ROM, comme souvent chez Wiko, ce petit chiffre étant secondé par un port micro-SD. Bon point toutefois : avec sa batterie de 2350 mAh et son écran à la faible résolution, on peut espérer chez ce Slide une bonne autonomie, qui fera peut-être pardonner aux amateurs des caractéristiques globales sans grand relief. Pour l’aspect photo, rappelons que le Slide est doté d’un capteur dorsal de 8 mégapixels et d’un second, en façade, étiqueté à 2 millions de points.

Wiko Slide

Essentiellement intéressant pour son grand format et son design coloré, proche de la ligne Wax, le Wiko Slide se décline en noir, en blanc, mais aussi en des coloris plus estivaux : le corail et le turquoise. Il mesure 156 x 77 x 8,9 mm pour 166 grammes. Face à lui, peu de monde à un tarif équivalent propose un format 5,5 pouces. Des concurrents tels qu’Archos préfèrent des ainsi des appareils de 5 pouces (50 Helium, par exemple) ou des phablettes XXL (64 Xenon), laissant une petite place à Wiko. Suffisamment pour convaincre ?