Sur sa page Facebook, le français Wiko vient d’annoncer le Bloom : un téléphone qui semble prêt pour l’été si l’on se fie aux propos de la marque sino-marseillaise.

Wiko Bloom

Chez Wiko, le mois d’août ne semble pas être synonyme de vacances. En marge du Lenny annoncé plus tôt dans ce jour, Wiko a présenté sur sa page Facebook le Bloom. Il s’agit d’un téléphone doté d’un écran de 4,7 pouces … dont la définition se limite à 800 x 480 pixels pour une résolution de 196 PPI. Il ne faudra donc pas être très regardant sur la netteté de l’affichage. Le processeur est composé de quatre cœurs Cortex-A7 cadencés à 1,3 GHz et probablement en provenance de MediaTek. Il est assisté par 1 Go de mémoire vive (bon point) ainsi que par un espace de stockage de 4 Go qui se révèlera rapidement limité. Le support des cartes micro-SD jusqu’à 32 Go sera donc très utile.

Wiko Bloom face

Du côté des très bons points, notons la présence d’Android KitKat 4.4 et du support de deux cartes SIM. Malheureusement pour le réseau, le téléphone se limite à la H+. Il ne faudra donc pas compter sur la 4G, mais sur la 3G jusqu’à 21 Mbps. La définition du capteur arrière monte à 5 mégapixels tandis que le capteur réservé aux selfies se limite à 2 mégapixel. Pour la batterie, la capacité monte à 2000 mAh.

Le Wiko Bloom est vendu 129,90 euros. Pour se démarquer de la concurrence sur ce segment, la marque compte sur la couleur. Le mobile sera en effet décliné en 7 coloris différents, mais qui ont un point commun : leur caractère voyant, sauf pour le noir bien évidemment. On trouve donc du jaune, du violet, du rose, du orange, du bleu, du blanc et du noir. Wiko n’hésite d’ailleurs pas à utiliser des mots tels que pop, fun et attrayant pour définir le Bloom. On vous laissera juger de la pertinence de ces termes.

Pour ce prix et avec un écran de cette taille, Wiko n’a que peu de concurrence. Un téléphone plutôt intéressant pour ceux qui sont à la recherche d’un écran grand, mais pas trop, et surtout à petit prix. Il est déjà disponible chez la plupart des revendeurs français.