Wiko dévoile aujourd’hui ses deux derniers smartphones. Les Jam 3G et Jam 4G, positionnés dans la série Rainbow, misent sur des tarifs très bas et sur une disponibilité peu avant les fêtes de fin d’année.

wiko-rainbow-jam-4G

C’est l’un de ses tout premiers modèles, et c’est certainement son best-seller. Le Rainbow, smartphone phare de Wiko, se décline désormais en de nombreux téléphones, de qualité plus ou moins intéressante selon que l’on parle d’une version Up ou d’une mouture Lite. S’ajoutent aujourd’hui à la désormais nombreuse lignée deux terminaux : les Rainbow Jam 3G et 4G. Deux produits fidèles au positionnement entrée de gamme de la série, avec des prix situés sous la barre des 130 euros.

wiko-rainbow-ja-4G-2

Peu vu cette année, et offrant des performances modestes, c’est le Snapdragon 210 (quadricœur, cadencé à 1,1 GHz) de Qualcomm qui anime le Rainbow Jam 4G. L’appareil est doté d’un écran IPS HD de 5 pouces et, sans trop de surprise, ajoute à son SoC un unique Go de RAM. Côté mémoire, Wiko dote son appareil de 8 Go ainsi que d’un port microSD. Pour le reste, on retrouve un appareil photo dorsal de 8 mégapixels avec mode HDR et flash, un appareil frontal de 5 mégapixels, ainsi qu’une batterie de 2500 mAh. Le téléphone, dans sa version 4G (catégorie 4), mesure 143,1 x 71,4 x 8,7 mm pour 153 grammes. Il tourne sous Android 5.1 Lollipop et est compatible avec deux cartes SIM.

 

Un Rainbow Jam 3G à 100 euros

Le Rainbow Jam 3G ne présente que peu de différences avec son frère. Même format, même écran et même appareil photo sont à noter. En revanche, le smartphone est équipé d’un SoC à la référence non précisée, probablement issu de MediaTek : il s’agit ici d’une puce quad-core cadencée à 1,3 GHz, toujours associée à 1 Go de RAM. Le Jam 3G est un peu plus lourd (159 grammes) et un peu plus épais (9,3 mm) et voit sa batterie baisser à 2000 mAh. Il est en revanche disponible dans les mêmes coloris que son compère 4G, c’est-à-dire en noir, blanc, bleu, fuchsia et bleu vert (« bleen »).

wiko-rainbow-jam-3G

Côté prix, peu de surprise. Wiko proposera son Jam 4G chez les revendeurs habituels à partir du 24 novembre prochain, tandis que son modèle 3G sera réservé aux grandes surfaces Leclerc, qui le factureront 99,99 euros. Quant au modèle 4G, il coûtera 129,99 euros. Soit le même prix qu’un Moto G 4G datant certes de l’an dernier, mais mis à jour vers Lollipop, ou encore 10 euros de plus qu’un Moto E 4G, doté néanmoins d’un écran qHD. La concurrence a beau préférer le Snapdragon 400 ou 410 au S210, elle reste peu visible, les smartphones 4G à moins de 150 euros restant encore rares sur le marché, du moins pour qui ne veut pas se résoudre à passer par l’import de terminaux chinois.

À lire : Quels smartphones choisir à moins de 100 euros ?