Un représentant de Wiko nous a indiqué que la marque basée à Marseille savait à quel point l’arrivé de Xiaomi en France allait être un gros challenge en termes de concurrence. Cela n’empêche pas l’entreprise de rester confiante.

Le stand de Xiaomi au premier plan est juste à côté de celui de Wiko, au second.

Le hasard fait parfois bien les choses. Dans l’une des nombreuses allées du MWC 2018, les stands de Xiaomi et de Wiko se faisaient presque face. Or, on a tout récemment appris que le premier — surfant sur une belle popularité — allait bientôt arriver en France avec ses produits aux tarifs très agressifs. De quoi inquiéter le second.

Nous avons eu l’occasion de discuter avec Hervé Vaillant, responsable des relations publiques de Wiko et il s’est notamment exprimé sur la concurrence féroce que représentera ce nouvel acteur chinois dans le marché français. Pour rappel, la marque d’origine marseillaise a tout juste dévoilé des smartphones à moins de 100 euros tournant sous Android Oreo Go, d’autres appareils entre 149 et 179 euros, mais aussi les View 2 et 2 Pro annoncés à 199 et 299 euros.

Lien YouTube S’abonner à FrAndroid

« Nous voulons consolider notre position très forte sur les smartphones à moins de 200 euros, mais nous souhaitons aussi devenir légitimes sur le marché des téléphones de 200 à 400 euros », explique Hervé Vaillant. C’est dans le cadre de cet objectif à atteindre que Wiko a conçu les View 2 et View 2 Pro.

Prêt pour la bataille ?

À vrai dire, le représentant de Wiko a même carrément affirmé que le marché à moins de 200 euros était en train de s’effondrer, en perte de vitesse. « Mais c’est là que nous faisons encore beaucoup de volumes, on se doit d’y rester présent ». Au contraire, le secteur des smartphones entre 200 et 400 euros est en train de croître de manière très importante, souligne-t-il.

Et l’entreprise est très confiante quant à la réussite de ces nouveaux smartphones. Ainsi, face à l’arrivée de Xiaomi en France, Hervé Vaillant indique que Wiko est « serein, mais vigilant ». Autrement dit, la marque sait qu’en termes de parts de marché, elle a une position très forte sur l’entrée de gamme, mais elle ne compte pas se reposer sur ses lauriers et continuera de proposer « la meilleure expérience possible au meilleur prix possible ».

Notre interlocuteur paraissait tout de même bien conscient de la rude concurrence que Xiaomi allait représenter.

Le face à face des stands au MWC n’était donc qu’un avant-goût de la bataille que s’apprêtent à livrer Wiko et Xiaomi. Sachez par ailleurs que nous avons eu l’occasion de visiter un magasin Xiaomi en Espagne afin d’avoir un aperçu de ces boutiques qui ouvriront bientôt sur l’Hexagone. Nous en avons fait une vidéo à retrouver ici.

À lire sur FrAndroid : Wiko View 2 et Tommy 3 : design à l’iPhone X d’un côté, Android Oreo Go de l’autre