Lors de sa présentation fin juillet dernier, le Xiaomi Mi 4 avait su enthousiasmer. Un excellent rapport qualité-prix mais un problème de taille : une compatibilité limitée avec les réseaux mondiaux. La marque avait toutefois indiqué son objectif de lancer une version internationale de l’appareil, qui se rapproche désormais à grands pas.

Xiaomi Mi 4

Pour être utilisé avec la 4G internationale, le Mi 4 nécessite une certification FDD-LTE qui manquait à l’appel lors de son officialisation. Cette mouture, alors mentionnée mais estampillée « to be announced » se concrétise aujourd’hui puisqu’elle a été aperçue dans les colonnes de la TENAA, l’organisme des télécoms chinois. Cette version est prioritairement destinée à l’opérateur China Unicom mais assurera au passage une compatibilité avec la grande majorité des réseaux 4G internationaux bien qu’évidemment, aucune mention des marchés visés par Xiaomi n’ait été faite. La marque vise cependant certains pays d’Asie du Sud-Est, assurément les premiers servis. Les autres pourront quoi qu’il en soit se rabattre sur de l’import.

La version FDD-LTE du Mi 4 n’aura rien à envier à son ainée, mis à part son plus grand éventail de réseaux mobiles, sauf peut-être son prix (environ 260 euros), si jamais Xiaomi profite de cet ajout pour le gonfler légèrement. Ce Mi 4, dans sa version originale, arbore un écran Full HD de 5 pouces, un processeur Qualcomm Snapdragon 801 et 3 Go de RAM. Nous avions d’ailleurs été convaincus par son comportement, regrettant alors que notre version d’import ne nous laisse profiter que de la 3G. Ce devrait bientôt n’être plus que de l’histoire ancienne.

À lire : Test du Xiaomi Mi 4