Dans une lettre à l’attention de ses employés, Lei Jun, président de Xiaomi, a étalé quelques chiffres relatifs à la bonne santé de la marque. On y apprend que les ventes de smartphones n’ont pas stagné en 2014, bien au contraire, avec pas moins de 61 millions de terminaux vendus.

Le Mi4, bientôt sous Lollipop

Le Xiaomi Mi 4

Tout comme les Neg Marrons en 2000, Xiaomi fait aujourd’hui son bilan. La firme chinoise fournit en effet quelques chiffres dans une lettre à l’attention de ses employés, et tout en sachant bien que l’information passerait dans le domaine public très rapidement. D’après ce qui figure dans ce document, Xiaomi aurait écoulé plus de 61 millions de smartphones en 2014, confirmant ainsi la bonne impression laissée à travers le monde – et tout particulièrement en Chine et en Inde – ainsi que les différents rapports des cabinets sur le marché du mobile. Ce chiffre de ventes représente une augmentation de 227 % par rapport à l’année précédente, ce qui moins surprenant, Xiaomi ayant toujours connu une croissance démesurée depuis ses débuts.

152416ozxgx0wv1i60zvus.png.thumb.jpg

Alors que certains s’inquiétaient des revenus et bénéfices générés par la firme, Lei Jung affirme dans sa lettre que la marque a enregistré 74,3 milliards de yuans de revenus, soit environ 10 milliards d’euros. Cette bonne santé s’explique notamment par le lancement de produits très qualitatifs et compétitifs, à l’image du Redmi Note sorti en mars dernier, de la Mi Pad deux mois plus tard, ou encore du porte-drapeau du constructeur, le Mi 4, proposé dès le mois de juillet. La marque sait aussi se diversifier et a lancé des produits pour enrichir son écosystème, à l’image de la Mi TV 2, ou du Mi Air Purifier, lancé en décembre et qui connaitra certainement un joli succès dans un pays où l’air est surpollué.

En savoir plus : Le Xiaomi Mi Air Purifier | Test du Xiaomi Mi 4 | Test du Xiaomi Redmi Note | Test de la Xiaomi Mi Pad

Mais Xiaomi pourra-t-il continuer sur sa lancée ? Tout porte à croire que oui, d’autant que le déploiement international de la marque a enfin débuté même si seul le continent asiatique est pour le moment servi. Le constructeur a ajouté cette année cinq destinations à sa carte des conquêtes, avec des arrivées à Singapour, en Malaisie, aux Philippines, en Inde, et en Indonésie.