Le moins que l’on puisse dire, c’est que sur l’affaire, Xiaomi s’est montré réactif. Moins d’un mois après la présentation de son Redmi 2, la marque en a revu les caractéristiques à la hausse.

Xiaomi Redmi 2

Nouvelle itération des smartphones d’entrée de gamme signés Xiaomi, le Redmi 2 a été officialisé le 5 janvier dernier, alors même que le CES commençait à battre son plein à Las Vegas. L’idée n’était pas alors de faire rêver avec une fiche technique flamboyante, mais bien de proposer un rapport qualité-prix parmi les plus avantageux du moment : une centaine d’euros pour un petit téléphone de 4,7 pouces, doté d’un écran 720p, d’un SoC Snapdragon 410 à 1,2 GHz et d’un Go de RAM, sans oublier 8 Go de stockage (extensible) et une compatibilité 4G.

La deuxième version du Redmi 2 a été officialisée hier par le CEO de Xiaomi, Lei Jun, directement sur son compte Weibo, après que l’appareil a été aperçu dans les colonnes de la TENAA, l’organisme de certification des télécoms chinois. Bonne nouvelle donc pour ceux qui n’avaient pas encore investi dans l’appareil, quand les plus pressés doivent regretter leur achat : le Redmi 2 dans sa nouvelle version doublera la mise, avec 2 Go de RAM et 16 Go de stockage, toujours avec un port micro-SD en soutien. On ignore encore quel sera le prix exact de l’appareil, que l’on imagine de quelques dizaines d’euros plus onéreux que le Redmi 2 original. Une affaire intéressante pour les habitués de l’import, en somme.