Le Xiaomi Mi 4i connait quelques problèmes de chauffe depuis son lancement, dû certainement à une utilisation poussée du processeur Snapdragon 615. Mais le constructeur a déjà un correctif à proposer aux utilisateurs.

Xiaomi Mi4i couleurs

Une belle configuration

Officialisé il y a à peine plus d’un mois, le Xiaomi Mi 4i avait séduit lors de son lancement en Inde. Il faut dire qu’il ne s’agit ni plus ni moins que d’une version allégée du très bon Xiaomi Mi4, que nous avions testé dans le courant de l’année dernière. Le mobile s’équipe d’un écran 5 pouces avec dalle Full HD (1080p) en provenance de chez Sharp et JDI, d’un SoC Snapdragon 615 (quatre cœurs Cortex-A53 cadencés à 1,7 GHz et quatre cœurs Cortex-A53 à 1,1 GHz), de 2 Go de mémoire RAM, de 16 Go de mémoire interne, d’un capteur photo de 13 mégapixels, et d’une batterie de 3120 mAh (4,4V). De quoi enthousiasmer, surtout pour un smartphone à moins de 200 euros, et le premier de la marque installé nativement sous Android 5.0 Lollipop.

Un problème fâcheux

Depuis le lancement du produit, de nombreux utilisateurs et testeurs se sont plaints de problèmes de chauffe récurrents. Pourtant, Xiaomi a laissé de côté le verre et l’aluminium pour équiper son mobile de plastique, censé mettre plus de temps à monter en température, mais aussi plus de temps à l’évacuer. Les problèmes de chauffe ne sont pas rares chez Xiaomi, et on l’avait également noté dans notre test du Xiaomi Mi Note, qui poussait son processeur Snapdragon 801 dans ses retranchements. L’explication est plutôt simple : Xiaomi ne propose pas de bridage de la fréquence du processeur, ou « surcadence » parfois même les puces. Les performances sont alors améliorées, mais ce genre de souci peut apparaitre. Le constructeur propose toutefois à ses utilisateurs de choisir entre le mode « performances » et un mode « classique », qui malmène moins le SoC.

Un patch est déjà prêt

Heureusement, Xiaomi est du genre prompt à répondre aux attentes ou aux soucis de ses utilisateurs, et il propose déjà une mise à jour visant à régler la chose. Elle porte le numéro v6.5.50 et Hugo Barra explique lui-même que « les nouveaux contrôles thermiques ajustent la fréquence, la tension et le nombre de cœurs utilisés en fonction de la température du chipset. Dans tous nos tests internes, nous avons observé que ces changements réduisent la température globale sans affecter les performances ».