Xiaomi songe à ne plus fournir de chargeurs avec ses smartphones. Pour justifier ses propos, Lei Jun, le CEO de la marque, invoque le respect de l’environnement.

Chargeur Xiaomi

La présence de chargeurs dans le pack commercial des smartphones n’est-elle plus indispensable ? C’est ce que semble penser Lei Jun, le CEO de Xiaomi. Le responsable de la marque chinoise a tout simplement interrogé ses fans sur le réseau social Weibo afin de prendre la température sur le sujet. Il a pour l’occasion récolté plus de 3000 commentaires et plus de 4000 likes auprès des internautes chinois, pas toujours convaincus cependant par son argumentaire.

Pour justifier son projet, dont rien n’indique encore qu’il sera mené à bien, Lei Jun ne mise pas sur une économie de coûts qu’il pourrait réaliser, bien que l’on ne doute pas qu’elle compte pour beaucoup dans l’affaire. L’homme préfère indiquer qu’il s’agit de « protéger l’environnement » et d’éviter la prolifération de chargeurs désormais standard. Il est vrai que la norme micro-USB est de mise sur tous les androphones (en 2.0) et qu’il est possible de se procurer un chargeur pour quelques euros – Lei Jun parle de moins de 3 euros en Chine (19,9 yuans). On trouve effectivement des chargeurs estampillés Mi sur AliExpress pour environ un euro.

En revanche, c’est ne pas prendre en compte les différentes technologies de charge rapide qui, elles, ne sont pas supportées par tous les chargeurs. On pense notamment au standard QuickCharge 2.0 développé par Qualcomm, et qui nécessite un chargeur secteur spécifique. Des marques telles qu’Oppo développent d’ailleurs des solutions concurrentes, qui permettent de charger autour de 75 % d’une batterie de smartphone en une demi-heure. Certains des téléphones de Xiaomi étant équipés chez le concepteur de puces américain, on attendrait plutôt l’inclusion de chargeurs compatibles aux packs de téléphones au lieu d’un renvoi vers un achat supplémentaire. Cette réflexion fait également l’impasse sur le développement programmé de l’USB type-C, supporté par Android M et appelé à être intégré dans un nombre croissant de smartphones à partir de la fin de l’année. Les mobinautes sont encore rares à être équipés de câbles compatibles, ce qui signifie que la vente de téléphones sans l’accessoire adapté contraindra les clients de Xiaomi à des achats additionnels.