L’un des derniers smartphones de Xiaomi en date, le Mi 4S, s’annonce comme un franc succès dans son pays natal. D’après les premiers chiffres diffusés par un revendeur, il s’est vendu comme des petits pains lors de sa première journée de disponibilité.

xiaomi-mi-4s

Les chiffres record sont une spécialité de Xiaomi, qui aime à en publier en nombre dès l’annonce de ses derniers smartphones en date. C’était le cas pour le Mi 5, dont les précommandes – qui n’assurent toutefois pas de véritables achats – ont dépassé les 15 millions en quelques heures, pour dépasser les 16 millions à la clôture des précommandes.

C’est plus ou moins le cas également d’un deuxième smartphone présenté la semaine dernière par Xiaomi, avec un retentissement plus faible, puisqu’il n’a été montré qu’en Chine, quand le Mi 5 a fait l’objet d’une conférence dans le cadre du Mobile World Congress. Le Mi 4S, puisqu’il s’agit de lui, est une énième déclinaison du Mi 4, dont la fiche technique d’ailleurs ne démérite pas. Et les chiffres indiqués par un revendeur local – le Mi 4S est pour l’heure réservé à la Chine – donnent une bonne idée du succès attendu pour l’appareil.

Des chiffres de ventes et non de précommandes

Suning, l’un des revendeurs chinois ayant référencé le Mi 4S, indique que pour la simple journée du lancement de l’appareil, il a écoulé 110 000 smartphones aussi bien via son site web que ses boutiques. Toutefois, Suning n’est pas le seul à vendre le Mi 4S, qui fêtait hier sa première semaine de mise en vente.

Certains, à l’image de GizmoChina, tablent sur la vente de quelque 200 000 unités du smartphone pour sa première journée de disponibilité. On peut en tout cas s’attendre à d’excellents chiffres pour ce terminal qui, s’il est un peu moins enthousiasmant que le Mi 5 et son Snapdragon 820, a le mérite de combiner caractéristiques de bon aloi (Snapdragon 808, écran Full HD) et prix contenu : il vaut environ 240 euros.