Xiaomi n’hésite pas à diversifier ses activités au fil de ses investissements dans d’autres entreprises. Elle devrait ainsi commercialiser son premier vélo “intelligent” sous la marque QiCycle.

Capture d’écran 2016-03-15 à 13.48.53

Où s’arrêtera Xiaomi ? La firme chinoise, que l’on connaît dans nos contrées pour ses terminaux mobiles, produit également des téléviseurs, des purificateurs d’air et autres appareils destinés à la maison. Mais pas seulement puisque, depuis presque un an, elle compte parmi les principaux investisseurs de Ninebot, entreprise qui elle-même a acquis Segway. Fort de cette participation, on a d’ailleurs vu Xiaomi présenter un Ninebot Mini en octobre dernier, soit un gyropode doté d’un guidon. Il se pourrait bien que l’appareil ne soit pas le seul objet “roulant” de la marque chinoise, du moins si l’on en croit les informations du très sérieux Wall Street Journal. Nos confrères indiquent avoir eu accès à un document attestant de la conformité de la chose aux normes européennes.

Un vélo ultra-léger

Là encore, Xiaomi s’appuierait sur l’expertise d’une startup dans laquelle il a discrètement investi, à savoir IRiding. Le vélo “intelligent” de la marque, intégré à une gamme baptisée QiCycle, serait présenté dès cette semaine – pourquoi pas en même temps qu’une nouvelle Yi Action Camera elle-aussi dédiée au sport – et coûterait la bagatelle de 3000 dollars. Il s’agirait d’une bicyclette en fibre de carbone ne pesant que 7 kilos (c’est à la fois le prix et le poids de vélos concurrents) et embarquant divers capteurs permettant de mesurer les distances parcourues et l’effort du cycliste. Notez qu’outre ce vélo intelligent, Xiaomi compterait également présenter des vélos électriques hybrides et nettement moins onéreux, puisque leur tarif serait situé entre 450 et 550 euros. Des tarifs situés dans la fourchette haute des standards chinois.

En légère perte de vitesse dans le domaine du smartphone, Xiaomi mise à la fois sur ses derniers modèles – un Mi 5 dont les précommandes ont été un succès – et sur une diversification de ses activités pour assurer sa pérennité. La marque compterait d’ailleurs créer une nouvelle marque dédiée à son écosystème connecté pour la maison d’ici la fin de ce mois. On relèvera toutefois que Xiaomi n’a encore évoqué aucune conférence ou événement dédié à ces annonces.

Et si Xiaomi se lançait en France…