Xiaomi va-t-il finalement faire son entrée sur le marché US ? Après des années d’attentes et de tergiversations, mais aussi le recrutement d’une figure du mobile américain, la marque chinoise assure aujourd’hui son intention de faire son entrée sur le marché américain « dans un futur proche ».

xiaomi-mi-5-3

Le Xiaomi Mi 5

Certes, d’autres marques commencent à grignoter ses parts de marché en Chine, mais il reste quatrième vendeur de smartphones dans le pays, six ans après sa création. Xiaomi, auteur du Mi 5 salué par la critique – et par notre test. Depuis la fin de l’année dernière, quelques indices laissent espérer le lancement d’appareils de la marque aux États-Unis, dont une certification de smartphone fin 2015, mais aussi des sorties de la part d’Hugo Barra, évoquant notamment le mois dernier la commercialisation de la Xiaomi Mi Box sur le sol américain. Pour le moment, il faut s’y contenter d’accessoires signés de marques dérivées de Xiaomi, telle la caméra sportive Yi Camera, proposée sur Amazon.

À en croire une interview accordée à Bloomberg par Hugo Barra, le vice-président de Xiaomi en charge de son développement international, c’est bien « dans un futur proche » que les produits de la firme à succès devraient y être réellement commercialisés. « Les États-Unis représentent un marché que nous avons définitivement en ligne de mire », a-t-il assuré, rappelant son marketing largement basé sur la viralité des réseaux sociaux et son ciblage très jeune. Pour autant, aucun agenda précis n’est encore au menu, et il s’agit essentiellement pour Barra de rassurer sur les intentions de son entreprise.

Il faut toutefois noter que les chances de voir Xiaomi s’étendre hors des frontières chinoises et de l’Asie du Sud-Est augmentent de mois en mois. En juin dernier, comme le rappelle Bloomberg, le Chinois a mis la main sur un large portefeuille de brevets issu de Microsoft. Un moyen de plus de s’éviter de couteux procès à son entrée sur le sol américain, que l’on peut désormais espérer voir en 2017.