Le CEO de Xiaomi a indiqué que son entreprise souhaiter lancer 1 000 boutiques physiques d’ici l’horizon 2020.

Lei-Jun-Xiaomi-offices-02

L’année 2016 n’a pas été la meilleure de Xiaomi. Malgré les officialisations de très bons smartphones, à l’image des Mi 5 ou Mi 5s, la firme a reculé en matière de parts de marché. Il faut dire que la concurrence s’est faite rude, et qu’un constructeur comme Huawei a encore réalisé une année excellente.

Aujourd’hui, Xiaomi a besoin de grandir, de s’exporter, et surtout d’être palpable. Le constructeur en a fini des ventes flash et des distributions ponctuelles, et il compte se tourner vers un nouveau modèle de commercialisation. Lei Jun, le PDG de Xiaomi, a ainsi annoncé que « l’entreprise compte ouvrir 1 000 boutiques physiques d’ici 2020 ». Un chiffre qui peut paraitre énorme, mais qu’on relativise quand on sait que Huawei possède environ 10 000 boutiques en Chine.

300 boutiques par an

Actuellement, Xiaomi ne compte que 25 boutiques physiques, et devra donc ouvrir plusieurs centaines de boutiques par an pour arriver à son objectif. L’ensemble de ces magasins devrait se répartir entre la Chine et quelques autres marchés asiatiques. Ils permettront à la marque de présenter ses smartphones, mais également la foule de produits technologiques qu’il produit : purificateur d’air, appareil photo hybride (le fameux Yi M1 que nous avons pu prendre en main à la Photokina), caméra sportive (comme la Yi 4K), bracelets connectés, etc.