Le constructeur chinois Xiaomi entend changer d’image et si la société est souvent comparée à Apple dans le domaine de la téléphonie, elle souhaite davantage ressembler à une chaîne de distribution.

« Nous ne sommes pas Apple« , tels sont les propos de Lei Jun, co-fondateur de Xiaomi, lequel tente de faire naître une nouvelle image de sa société. Au fil des années, Xiaomi a lancé plusieurs smartphones haut de gamme aux tarifs relativement agressifs et le géant chinois s’est également positionné sur d’autres marchés tels que la télévision, le routeur Internet ou le bracelet connecté. Il n’est donc pas surprenant que M. Jun souhaite davantage être comparé à un spécialiste de la vente en gros et plus précisément à la chaîne Costco.

Selon le magazine Bloomberg, qui rapporte l’information, Xiaomi entend pousser davantage sa stratégie sur le prix bas et plutôt gagner en croissance via les applications et les services Web. « Nous avons les même valeurs morales que Costco. Nous voulons que les utilisateurs puissent bénéficier des meilleurs produits à des prix abordables« , renchérit M. Jun.

Après une lancée fulgurante, les ventes de Xiaomi stagnent depuis l’année 2015 et la société doit faire face à une concurrence accrue notamment de la part de Huawei, Oppo ou Vivo. En début d’année, l’un des principaux dirigeants, Hugo Barra, anciennement chez Google, a quitté la société pour rejoindre Facebook.

Après la Chine, Xiaomi se concentre sur le marché indien pour en devenir le leader d’ici trois à cinq ans. Pour ce faire la société entend repenser sa stratégie de distribution en enrichissant ses boutiques physiques afin de contourner les limites de la vente en ligne. Pour 2017, Xiaomi estime ses revenus annuels à 15 milliards de dollars.