Le Xiaomi MI 6 a été annoncé. Il s’agit, tout de même, du vaisseau amiral de la marque chinoise. Pour moi, c’est une déception. Je vous explique pourquoi.

Xiaomi Mi 6

Un design banal

L’entreprise que l’on appelait « l’étoile montante chinoise » en 2013, nous a encore prouvé être capable de nous surprendre en 2016. Ils ont dévoilé le Xiaomi Mi 5, avec son impressionnant rapport qualité/prix, ainsi que le Xiaomi Mi Mix, qui intégrait d’incroyables innovations. Cette année, ils viennent de lever le voile sur un produit attendu : le Xiaomi Mi 6. Il s’agit du vaisseau amiral de Xiaomi, l’équivalent du Galaxy S8 chez Samsung, ou encore de l’iPhone 7 chez Apple. 

Voici donc le Xiaomi Mi 6. Xiaomi a rendu une copie plutôt propre et sans rature en proposant un smartphone répondant aux exigences de l’année passée. Il reprend ce qui a fait la réussite du Mi 5. Un design, avec des bordures d’écran visibles à l’œil nu et un form-factor similaire à la quasi totalité des derniers smartphones dévoilés.

Xiaomi Mi 6, Honor 8 et Huawei P10

Comme vous pouvez le voir sur notre montage ci-dessus, il reste très proche du Huawei P10 ou encore des Honor 8, le design du Mi 6 ressemble à un manifeste du meilleur de 2016. Double capteurs, lignes incurvées, verre à l’avant et à l’arrière, écran réduit, format 16:9, USB Type-C. Un design banal qui n’a rien de surprenant. 

 

La disparition du port casque

Au-delà du mimétisme que l’on reconnaît chez Xiaomi depuis ses débuts, nous pourrions attendre que l’entreprise chinoise prenne le meilleur d’Apple. Pourtant, ils viennent de faire disparaître le port casque, comme Apple. Il s’agit, avant tout, d’une aberration technologique. Facilité d’utilisation, longévité, commodité… le signal audio final transmis à votre casque doit encore être sous forme analogique. Le port casque (jack 3,5 mm) reste, malgré tout ce que l’on peut entendre, la meilleure interface audio aujourd’hui. 

D’ailleurs, ni Samsung, ni Sony, ni LG n’ont abandonné le port casque. 

 

Une disponibilité limitée

Enfin, Xiaomi n’a toujours pas annoncé une distribution globale de ses produits. Ce qui signifie que le Mi 6 souffre des mêmes problèmes que le Mi 5. A savoir : des produits uniquement commercialisés en Chine, et dans quelques marchés voisins. Des bandes de fréquences limitées, ce qui ne permet pas de profiter de toute la couverture 4G que l’on peut avoir en Europe et en Amérique du Nord. Des produits importés qui compliquent l’accès au support client.

Décliné en trois modèles dont le moins coûteux commence à 340 euros et le plus onéreux 410 euros, le Mi 6 va donc séduire pour son prix. Il reste une alternative intéressante pour tout ce qui ont envie d’un produit à l’excellent rapport qualité/prix. Nous vous invitons néanmoins à lire ce dossier avant de vous lancer. Néanmoins, il ne sera pas une option valable si vous souhaitez un smartphone qui différencie des autres produits.

À lire sur FrAndroid : Xiaomi : ce qu’il faut savoir avant d’importer un smartphone ou un autre produit de Chine