Le dragon chinois adopterait une nouvelle stratégie commerciale pour compenser sa perte de vitesse.

Xiaomi, depuis sa création en 2010, a su franchir les échelons et s’imposer au-delà des frontières de l’empire du Milieu. Accédant à la 5e place du classement constructeur, le géant chinois a réussi à monter sur le podium, s’insérant en 3e position dans le tableau des ventes mondiales juste après les Samsung et Apple. Malheureusement, la firme accuse une perte de vitesse, avec le départ au début d’année de Hugo Barra.

Oscillant désormais entre la 4e et la 5e place, le fabricant chinois tente tant bien que mal de se diversifier. Toujours dans une soif d’internationalisation, Xiaomi a signé un accord avec Nokia portant sur l’échange mutuel du portefeuille intellectuel, mais aussi de biens et de services. De récentes rumeurs pointent d’ailleurs sur l’utilisation de processeurs Surge pour animer les prochains modèles de Nokia (HMD). En tout cas, les changements de stratégie marketing sont bien visibles.

Une nouvelle gamme ?

Les dernières informations en dates, relatées par plusieurs sources fiables, indiquent la création prochaine d’une nouvelle sous-marque de terminaux, qui existerait aux côtés de la branche principale « Mi » et la low-cost Redmi (Hongmi). Pour l’instant, le nom n’est pas encore connu, mais il s’agirait d’une 3e famille de produits destinés à la vente physique. Aucun doute sur le but visé : contrer le trio gagnant Huawei – Oppo – Vivo, distribués partout dans le pays, tandis que Xiaomi dispose d’un moindre nombre de boutiques physiques.

Voici à quoi ressemblerait le modèle de la prochaine gamme Xiaomi. Comme un air d’iPhone…

Et l’officialisation ?

La grande annonce serait prévue lors d’une conférence qui se tiendrait à la fin du mois. Outre cela, l’entreprise devrait également révéler en grande pompe MIUI 9 ainsi qu’un smartphone borderless dont le nom de code est Chiron. Le rendez-vous est donc pris d’ici quinze jours pour vérifier si tous ces bruits de couloir se voient confirmés.