Xiaomi vient de publier ses résultats en vue de son entrée prochaine en bourse. La marque y affiche une perte nette importante, conséquence d’éléments exceptionnels.

Cela fait longtemps que la rumeur indique que Xiaomi pourrait entrer en bourse, mais l’idée commence enfin à se concrétiser. À cette occasion, la firme chinoise a dû rendre publics certains documents, et notamment ses derniers résultats trimestriels qui montrent des comptes dans le rouge.

Sur le premier trimestre de 2018, l’Apple chinois accuse une perte nette de sept milliards de yuans, soit environ 927 millions d’euros. Le chiffre est important, mais reste en dessous de la moyenne trimestrielle des pertes accumulées sur 2017 qui s’élevaient à 43,89 milliards de yuans (5 milliards d’euros) sur l’année complète.

Xiaomi affirme cependant que, hors évènements comptables exceptionnels, l’entreprise aurait dégagé un bénéfice net de 1,04 milliard de yuans (138 millions d’euros). Le détail de ces évènements exceptionnels (qui s’élèvent donc tout de même à plus d’un milliard d’euros sur 3 mois) n’est pas communiqué.

Beaucoup de smartphones, peu de profits

L’expansion de la marque à l’international a permis à Xiaomi d’enregistrer une hausse de 88 % du nombre de smartphones écoulés sur la période et ainsi de générer 34 milliards de yuans (4,5 milliards d’euros) de chiffre d’affaires. Les marges brutes restent cependant minimes et plafonnent en dessous de 9 % en ce qui concerne les terminaux mobiles. C’est d’ailleurs une volonté du fabricant de ne pas dépasser les 5 % de marge nette.

Mais si Xiaomi écoule de très larges volumes, au point de passer numéro 1 dans certains pays comme l’Inde ou la Birmanie (devant Samsung notamment), une grande partie de ses recettes provient de ses différents services, affichant 60 % de marge brute. Notons cependant que cela n’aidera pas le Chinois dans son déploiement international puisque seuls les produits sont généralement commercialisés en dehors de Chine, ou tout du moins en Europe. En France par exemple, n’espérez pas accéder à Mi Music ou Mi Video, les concurrents de Spotify ou YouTube.

10 milliards

Quoi qu’il en soit, ces pertes ne semblent pas refroidir les investisseurs qui seraient prêts, selon les sources, à investir 10 milliards de dollars lors de l’introduction en bourse (IPO) de Xiaomi. Cela en ferait la plus importante introduction en bourse de ces dernières années. Au total, la valorisation de l’entreprise pourrait ainsi atteindre les 70 milliards de dollars. Et ce n’est que le début du chemin…

À lire sur FrAndroid : Xiaomi envisagerait de racheter GoPro