ZTE vient d’annoncer la disponibilité prochaine en Europe du Nord pour le Blade Vec 4G, le smartphone qui a servi de base au SoshPhone 4G. L’occasion de découvrir un peu plus en détail les différences entre les deux téléphones.

ZTE Blade Vec 4G OK

Au mois de juin, Sosh avait lancé le SoshPhone 4G basé sur un ZTE Blade Vec 4G. D’autres opérateurs à travers le monde ont également sorti leur propre version : le Rono d’Orange à l’international ou encore le T50 chez l’opérateur turc TurkCell. Nous avons d’ailleurs testé le Soshphone 4G quelques semaines après son lancement. ZTE vient tout juste de dévoiler officiellement le Blade Vec 4G en Europe et indique que l’Europe du Nord sera servie en premier avec une disponibilité d’ici peu en Suède, Norvège, Danemark et Finlande pendant le mois d’août. Il pourrait donc arriver plus tard dans l’année en France et dans les autres pays d’Europe. S’il possède la même base que le Soshphone 4G, il se distingue sur quelques détails.

Le capteur photo et le design modifiés

La dalle IPS conserve sa diagonale de 5 pouces et sa définition 720p. Le SoC est toujours le Snapdragon 400 de Qualcomm cadencé à 1,2 GHz et assisté par 1 Go de mémoire vive. Le stockage est pris en charge par une puce de mémoire flash de 16 Go. Pour la partie photo, on rentre enfin dans ce qui différencie le SoshPhone 4G du Blade Vec 4G. Si le premier possède un capteur de 8 mégapixels, le second fait monter la définition à 13 mégapixels. Le capteur frontal conserve sa définition de 2 mégapixels.

L’autre différence se situe au niveau de design. Si les dimensions ne changent pas (142,3 x 70,4 x 7,8 mm), la coque du ZTE arbore un design imitation fibre de carbone contre les petits cubes que l’on retrouve à l’arrière du smartphone de Sosh. Pour la batterie, la capacité reste la même avec 2300 mAh. Enfin, le smartphone supporte la 4G, comme son nom l’indique, en se limitant à 150 Mbps (catégorie 4).

Au rayon prix, ZTE n’a pas apporté de précision. Il est possible qu’il soit légèrement supérieur au prix pratiqué par Sosh sur son mobile (169 euros), ce qui pourrait s’expliquer par le léger surcoût dû au capteur photo.