Les objets connectés prennent de plus en plus d’ampleur dans nos vies et les lunettes intelligentes n’en sont qu’à leurs balbutiements. Nous avons découvert le concept avec les Google Glass, un projet qui a depuis fait des émules.

MetaPro_shot_one02

Le projet de l’entreprise américaine Meta surfe justement sur ce concept de wearable devices. Le projet de Space Glasses, introduit en mai dernier sur le site financement participatif KickStarter, est désormais bien réel. Il s’agit de lunettes connectées qui bouleversent un peu notre perception de ce type de produits, et se démarquent des Google Glass, qualifiées de “device de notification” par Meron Gribetz, CEO de Meta. Pour lui, ce produit est un véritable vecteur de réalité augmentée. Il permet tout simplement d’interagir avec son environnement grâce à une interface holographique (écran 3D auto-stéroscopique) visible sur les deux verres des lunettes. On peut ainsi par exemple reproduire l’écran de son smartphone ou de son ordinateur directement dans les lunettes.

MetaPro_shot_one03

Si le projet initial ressemblait plus à une caisse avec des verres qu’à des lunettes, le projet final, lui, s’apparente plus à une vraie monture.

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid

Les Space Glasses sont un véritable bijou de technologie. Elles sont connectées à un ordinateur de poche propulsé par un processeur Intel i5 cadencé à 1,5 GHz, un processeur graphique “très performant”, une gigantesque RAM de 4 Go et une mémoire de stockage SSD de 128 Go. Les verres affichent au total une définition de 1280 x 720 pixels. Il s’agit d’écrans translucides TFT LCD. La caméra frontale peut filmer en 720p et en 320 x 240 pixels la nuit avec un capteur infrarouge.

Capture d’écran 2013-12-19 à 17.11.01

Le tout sous Windows 8, nous indique-t-on chez Meta, même si nous n’arrivons toujours pas à comprendre comment cela est possible étant donné l’interface de l’OS, a priori non-sujette à modifications. Du côté de Microsoft, on assure que Windows 8 sera au cœur du wearable computing de l’avenir avec des produits dotés de capteurs de tous genres. Les lunettes bénéficient de connectivités Wi-Fi 802.11 b/g/n, Bluetooth 4.0 et USB 3.0.

MetaPro_shot_one01

Elles sont actuellement en pré-commande sur le site de Meta pour 2 985 dollars, soit environ 2 185 euros environ. Elles sont prévues pour être livrées en juin 2014. À la livraison, elle seront compatible avec plus de 500 applications, actuellement en développement. D’ailleurs, si vous sentez que le produit va réellement trouver sa place dans le marché, le kit développeur est également en vente sur le site de l’entreprise pour 667 dollars soit environ 488 euros.

MetaPro_Prototype

En plus des possibilités présentées par l’entreprise, à savoir la fonctionnalité d’afficher son écran de smartphone et d’ordinateur sur l’écran de ses lunettes, on imagine l’arrivée de plusieurs applications destinées notamment aux professionnels et notamment le domaine médical, très friand de ce type de produits, qui lui permet de se faciliter pas mal de tâches. Les jeux de simulation, les FPS et autres peuvent également trouver leur place parmi les applications à développer. Contrairement à des Google Glass qui se cherchent encore des utilités, les Space Glasses peuvent très bien correspondre à plusieurs usages et en particulier grâce à leur écran 3D auto-stéroscopique. Demeure cependant la question de savoir si l’on pourra les garder en permanence sur le museau ou pas. Sur la vidéo promotionnelle des lunettes, on peut en effet deviner que non, fatigue oculaire (et questions d’autonomie) oblige. Or, si elles peuvent prendre l’aspect de n’importe quel type de lunettes, elles pourraient à la fois faire l’objet de device connecté et de lunettes classiques lorsqu’elles seront éteintes.