Smokio, la petite start-up française à l’origine d’une cigarette électronique connectée, annonce qu’à partir du mois de janvier prochain sa cigarette électronique sera plus vendue à l’étranger qu’en France.

smokio

Smokio se porte relativement bien si l’on en croit le récent communiqué que la start-up a envoyé à la presse française. Cette petite entreprise à l’origine de Smokio, une cigarette électronique dont on peut surveiller la consommation sur son smartphone par l’intermédiaire d’une application mobile, affirme que son produit sera vendu dans 9 nouveaux pays (République Tchèque, Inde, Norvège, Turquie, Australie, Chine (Hong-Kong et Taiwan), Indonésie, Mexique et Thaïlande) ce mois-ci. Ce qui porte le total de pays dans laquelle Smokio est vendue à 35 et qui va permettre à cette entreprise de réaliser dès le mois prochain plus de ventes à l’étranger qu’en France.

Peu avare en informations, Smokio a même publié un tableau de répartition de ses ventes de cigarettes connectées à l’international. Steve Anavi et Alexandre Prot, les co-fondateurs de Smokio ajoutent : « Nous envisageons de dépasser les 40 000 unités vendues en 2015 grâce notamment à la marge de progression que nous enregistrons aux États-Unis. Ce pays va rapidement représenter plus d’un tiers de nos ventes l’année prochaine avec une capacité de développement bien plus rapide et importante que la France. »

smokio vente répartition international

Smokio s’est beaucoup améliorée ces derniers jours. Depuis le 16 décembre dernier, une nouvelle application est disponible sur le Play Store. Celle-ci ajoute de nombreuses fonctionnalités sociales permettant de comparer sa consommation à une liste d’amis ou de personnes proches, mais surtout ajoute plus d’informations, des objectifs personnels à atteindre et permet de se fixer une limite de bouffées quotidienne. Surtout, l’application n’est désormais plus limitée à une dizaine d’appareils Android, mais ouverte à pratiquement tous les smartphones et tablettes Android installés sous Android 4.3. Elle est par exemple enfin nativement compatible avec mon OnePlus One. Les commentaires laissés sur l’application laissent également penser que la connexion Bluetooth entre la cigarette et le smartphone est également beaucoup plus stable. Bref, que le produit a enfin atteint une certaine maturité.