Le fabricant de montres suisse Swatch l’avait promis en février dernier, il sera lui aussi de la partie dans le monde des montres connectées. Deux montres sont déjà en préparation et leur sortie est prévue pour le mois de mai prochain.

Swatch

Nick Hayek, le directeur général de Swatch, a dévoilé quelques détails supplémentaires sur les prochaines montres connectées du fabricant suisse. Dans un entretien avec Reuters, le patron de Swatch a expliqué que deux nouvelles montres connectées seront disponibles avant l’été. L’une, la moins chère, bénéficiera d’une puce NFC. Grâce à des accords passés avec UnionPay, une association chinoise de cartes de crédit, d’une banque suisse et de Visa, cette montre devrait notamment permettre d’utiliser le paiement sans contact. La seconde montre, qui sera vendue 135 francs suisses (soit environ 127 euros), disposera quant à elle d’un support Bluetooth et devrait disposer d’une application compagnon pour se connecter à des smartphones Android ou… Windows Phone. La Swatch Touch, puisque c’est son nom ne sera ainsi pas compatible avec les iPhone. Une décision pour le moins étrange. Aucun visuel de ces deux montres n’a été hélas diffusé.

Le directeur général de Swatch a également tenu hier une conférence de presse pour discuter de la position actuelle de sa société après l’annonce de l’Apple Watch, qui n’est pas sans effrayer quelque peu les fabricants de montres suisses. Selon ses propos, repris par le journal Le Matin, Nick Hayek pense que « la montre, le cœur de métier du groupe, présente une surface trop limitée pour vouloir y intégrer l’équivalent d’un Smartphone ». Il n’est donc pas question pour Swatch de s’aventurer sur ce terrain. Le patron de Swatch voit toutefois l’arrivée d’Apple dans le monde des montres comme une formidable opportunité pour sa société. Cela permettra notamment d’initier un certain public qui ne portait pas de montre au monde de l’horlogerie.

swatch touch one zero

La Swatch Touch Zero One

Nick Hayek a enfin beaucoup insisté sur le savoir-faire de son entreprise, particulièrement lorsqu’il s’agit des batteries des piles et des batteries. Selon lui, Swatch est en avance dans ce secteur et avance pour preuve l’autonomie de la prochaine Touch Zero One, une montre connectée à destination des volleyeurs, qui n’aurait besoin d’être rechargée que tous les neuf mois. « Le secteur des batteries, à l’aune de la question pourtant cruciale de l’autonomie, stagne de longue date », a-t-il expliqué, tout en précisant que cela ne concernait pas Swatch, qui investit déjà depuis quelques années dans le domaine.