Depuis la cession de sa division mobile à Microsoft, Nokia s’est essentiellement concentré sur son activité réseau, mais ne cache pas son souhait de revenir dans le monde des produits mobiles. Et si le Finlandais est attendu sur le marché des smartphones, il pourrait avant cela surprendre en se lançant dans une catégorie de produits inédite chez lui : les objets connectés.

Nokia_ibnlive_640-624x351

C’est la semaine prochaine que Nokia tiendra à Los Angeles sa première conférence dédiée à un lancement produit sur le sol américain depuis le rachat de sa division mobile par Microsoft, en 2014. Les bruits de couloir et différentes sorties de responsables Nokia pointent vers un retour de la marque dans le domaine des smartphones – elle qui se contente d’avoir accordé l’usage de son nom à Foxconn dans le cadre d’une tablette, la N1, réservée à l’Asie. Mais elle souffre d’un problème de taille. Car si elle souhaite commercialiser des smartphones en son nom propre, elle doit patienter jusqu’en 2016, Microsoft ayant négocié l’usage exclusif du nom de la marque finlandaise jusqu’à l’an prochain, du moins dans le monde du mobile.

En revanche, rien n’exclut que Nokia se lance dans les objets connectés. L’invitation qu’il a envoyée à quelques privilégiés pour la semaine prochaine joue le mystère, puisqu’elle indique « Nowhere, Now Here » (nulle part, et maintenant là), ce qui pourrait renvoyer à une annonce concernant Here Maps, son service de cartographie. Ce dernier, à vendre depuis le printemps, est d’après le Wall Street Journal, en passe d’être racheté par un groupe automobile allemand, et pour la somme de 2,5 milliards de dollars. Une surprise qui, si elle se confirme, sera donc déjà éventée, et qui s’accorde mal avec l’organisation d’un événement VIP – une pratique réservée aux lancements de produits plus qu’aux informations financières. Mais derrière ce slogan brumeux, on peut apercevoir ce qui ressemble vaguement à des lentilles, probablement celles d’un casque de réalité virtuelle.

Des appareils dédiés à la santé

Il n’en fallait pas plus pour que les plus curieux cherchent à découvrir les preuves de l’implication de Nokia dans un domaine connexe à celui des smartphones : les objets connectés. Et c’est du côté de LinkedIn, le réseau social dédié aux professionnels, que quelques indices ont pu être dénichés par Nokia Power User. Il y est publié une annonce concernant un informaticien biologiste, basé à San Francisco, et capable de traiter des informations physiologiques sur ce qui pourrait bien devenir des objets connectés. « Comme membre de l’équipe, vous développerez des algorithmes pour extraire du sens de data complexes, et vous serez capable de quantifier précisément la qualité des résultats, grâce à vos algorithmes et à des données venant d’un panel d’objets connectés », indique l’annonce. Toujours d’après nos confrères, Nokia aurait en outre déposé plusieurs brevets liés à des bracelets connectés et autres accessoires liés à la surveillance du corps. Espérons que la marque finlandaise profitera de sa prochaine conférence pour détailler ses plans.