Comme prévu la semaine dernière, la montre modulaire Blocks fait son entrée sur Kickstarter. Le projet, qui a démarré hier et dépassait les 250 000 dollars demandés en fin d’après-midi, est donc déjà financé. Le lancement de la campagne permet en outre d’en apprendre un peu plus sur cette montre dont on entend parler depuis près de deux ans, et qui semble enfin se concrétiser.

Blocks

La montre Blocks, telle qu’elle est proposée sur Kickstarter, propose donc à ses soutiens une unité centrale (le « cœur ») sous la forme d’un module abritant un écran, et y associe un certain nombre de modules. Blocks évoque une plateforme ouverte, vraisemblablement basée sur Android, et animée par un Snapdragon 400 combiné à 512 Mo de RAM, comme les montres sous Android Wear. Le module offre un écran rond de 1,35 pouce (360 x 360 pixels), une batterie de 400 mAh, un espace de stockage de 4 Go, ainsi qu’un microphone, un accéléromètre, un gyroscope et un vibreur. Il est compatible d’office avec le WiFi 802.11 b/g/n et avec le Bluetooth 4.1, et peut se connecter tant à un terminal sous Android qu’à un iPhone. Le tout est certifié IP67 et, dommage, est proposé en plastique noir, gris ou rouge, tandis que l’on s’attendait plutôt à du métal.

blocks

Des modules interchangeables à chaud

Plus intéressants que ce cœur de la montre, des modules peuvent y être associés. Ces derniers, qui peuvent être changés à chaud et sont conçus pour être immédiatement reconnus, sont fournis en pack de quatre. Blocks indique en effet que d’après ses calculs, un poignet dont la circonférence dépasse les 15 cm peut utiliser au moins 4 modules, quand les plus petits poignets devront plutôt en utiliser 3.

À son lancement, les clients de la firme pourront choisir parmi une batterie supplémentaire, un capteur de rythme cardiaque, un GPS, une puce NFC et un module « aventure » permettant de mesurer l’altitude, la pression et la température. Dans un futur proche, Blocks prévoit un lecteur de cartes SIM, un capteur d’empreintes digitales, une LED et un bouton programmable, quand un futur plus lointain pourrait voir arriver un capteur de qualité de l’air, un appareil photo ou encore de la mémoire flash. Blocks, qui se veut rassurant, évoque 1500 développeurs inscrits pour la création de modules… mais précise que son MDK (Module Developers Kit) n’est pas encore disponible. Soit.

modules-blocks

La campagne de financement de la montre Blocks prendra fin le 20 novembre prochain, pour une livraison à partir du mois de mai 2016. Un laps de temps suffisant, on l’espère, pour que la communauté dédiée à la création de modules se mette en place, et pour que Blocks avance sur les idées lancées depuis de longs mois, telle la déclinaison de sa montre dans une version à écran e-Ink. Le tout coûtera tout de même 195 dollars pour une version ne comprenant qu’un module-écran et un bracelet en silicone, et sera facturé entre 250 et 285 dollars pour sa mouture combinant un écran et quatre modules, chaque élément supplémentaire ajoutant 30 dollars au total. À sa sortie, le pack devrait coûter 400 dollars.